Présidentielle 2022 : "Valérie Pécresse a pris son ticket pour la macronie" en promettant de supprimer 150 000 postes de fonctionnaires, juge Sébastien Chenu

Publié Mis à jour
Présidentielle 2022 : "Valérie Pécresse a pris son ticket pour la Macronie" en promettant la suppression de 150.000 postes de fonctionnaires, estime Sébastien Chenu
Article rédigé par
France Télévisions

Le député RN du Nord et porte-parole de Marine Le Pen, Sébastien Chenu, était, mardi, reçu dans "Votre invité politique" sur la chaîne franceinfo.

Valérie Pécresse "pris son ticket pour la macronie", selon le député RN du Nord Sébastien Chenu, porte-parole de Marine Le Pen. Il réagissait, dans "Votre invité politique", mardi 19 octobre sur la chaîne franceinfo, à la promesse de la candidate à l'investiture LR de supprimer "150 000 postes" dans "l'administration administrante" tout au long du prochain quinquennat. Pour la candidate à la présidentielle, les dépenses "doivent baisser".

Sébastien Chenu rappelle qu'Emmanuel Macron avait, pendant sa campagne de 2017, "promis une baisse de 50 000 fonctionnaires", un objectif "mort-né". Valérie Pécresse serait aussi "dans cet objectif de diminution aveugle du nombre de fonctionnaires", selon le député RN. "Qu'il y ait des domaines où il peut y avoir des améliorations, ça me semble évident, mais qu'on ait une politique du chiffre comme celle-ci me semble être une aberration, un contre-sens", a-t-il insisté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.