Présidentielle 2022 : l'eurodéputé Raphaël Glucksmann appelle à sortir de la "farce" des candidatures multiples à gauche

"Une seule candidature, un récit commun", c'est ce vers quoi l'eurodéputé appelle la gauche à tendre en vue de l'élection présidentielle

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Raphaël Glucksmann, député européen et essayiste sur France Inter le 25 août 2021. (FRANCEINTER / RADIO FRANCE)

"Ce sur quoi on va travailler, c'est à l'émergence d'une seule candidature et d'un récit commun parce que, finalement, même l'union de la gauche ne sera pas suffisante", affirme Raphaël Glucksmann, député européen Place Publique, mercredi 25 août sur France Inter. Selon lui, "il va falloir apprendre à parler autrement, à proposer autre chose" et que la gauche "arrive à mobiliser". L'eurodéputé estime qu'il est "bien trop tôt" pour dire qui son parti va choisir à la présidentielle de 2022 et espère "qu'il n'y aura pas à choisir entre tous ces candidats" qui se projettent à gauche.

"Nous avons créé Place Publique avec l'idée qu'il fallait créer des candidatures communes", rappelle Raphaël Glucksmann. "Ma hantise, c'est que se reproduise ce que j'ai vécu personnellement aux européennes, avec cinq candidats de gauche qui débattent et nous expliquent qu'ils veulent un futur plus écolo, plus social, et plus démocratique. Cette farce-là, il faut absolument en sortir", prévient-il.

Réformes fiscales, "made in european act", dépénalisation du cannabis

Parmi ses propositions, Raphaël Glucksmann en appelle à des "réformes fiscales beaucoup plus ambitieuses" qui dépassent la seule proposition de revenir à l'Impôt sur la fortune, qu'il estime ne pas être "l'alpha et l'oméga de notre vie". Il propose également d'imposer des taxes à l'entrée de l'Union européenne et de créer un "made in european act", qui permette de "faire émerger des champions industriels européens" et "sortir du dogme de la concurrence libre et non faussée". Par ailleurs, il s'est prononcé en faveur de légalisation du cannabis "pour casser les trafics, arrêter les trafiquants et retirer le terreau qui fait germer ces trafics-là".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Election Présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.