Politique : Jean-Luc Mélenchon déclenche une polémique

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Politique : Jean-Luc Mélenchon déclenche une polémique
Article rédigé par
T.Curtet, D.Chevalier - France 3
France Télévisions

Le leader de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a prononcé une phrase qui provoque un tollé. Pour lui, "il faut s'attendre à un évènement gravissime (...) pendant la campagne présidentielle car c'est écrit d'avance". Il a provoqué une indignation dans toute la classe politique, mais aussi chez les proches des victimes d'attentats.

Alors qu'il est interrogé sur la conjoncture des mois à venir, Jean-Luc Mélenchon prédit, le dimanche 6 juin au micro d'Ali Baddou, un drame à l'approche de l'élection présidentielle. "Vous verrez que dans la dernière semaine de campagne pour la présidentielle, nous auront un grave incident. Ça a été un meurtre, ça a été Mohammed Merah en 2012, l'attentat sur les Champs-Élysées, vous vous rappelez tout ça (...) tout ça c'est écrit d'avance", a-t-il déclaré. En citant des attentats et en les liants aux échéances électorales, Jean-Luc Mélenchon s'attire des condamnations de tous bords.

Indignation générale

"Il y a toujours eu un peu d'outrance. Mais là, qu'il parte dans le complotisme, qu'il insulte la mémoire des personnes qui ont été assassinées, je trouve que c'est grave et extrêmement décevant de sa part", a déclaré Barbara Pompili, ministre de la transition écologique. "C'est à vomir, je suis sidéré" a déclaré Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse. Et Latifa Ibn Ziaten, la mère de l'une des victimes de Mohammed Merah, a dénoncé "des propos inadmissibles qui ne devraient même pas être tenus".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Election Présidentielle

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.