Oui, le CSA interdit bien les drapeaux français dans les clips de campagne... mais comme à chaque présidentielle

Plusieurs médias ont avancé que le Conseil supérieur de l'audiovisuel venait d'interdire aux candidats l'utilisation du drapeau français et de l'hymne national dans leurs clips de campagne. Qu'en est-il exactement ?

Le logo du Conseil supérieur de l\'audiovisuel, pris en photo au siège de l\'organisme, en avril 2002 à Paris.
Le logo du Conseil supérieur de l'audiovisuel, pris en photo au siège de l'organisme, en avril 2002 à Paris. (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)

L'information – ou désinformation – a beaucoup tourné sur les réseaux sociaux. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel aurait récemment interdit l'utilisation du drapeau français et de l'hymne national dans les clips pour la campagne officielle des candidats à la présidentielle. Des programmes courts que l'on pourra voir sur les chaînes de télévision à partir du 10 avril.

"Insulte à nos soldats qui l'ont défendu jusqu'à la mort", critique un internaute. "Traîtres", lance un autre. Certains élus du Front national ou des Républicains ont également relayé l'information. 

"Cette règle existe depuis 1988"

Ils se réfèrent tous à une décision du CSA publiée le 22 mars, "relative aux conditions de production, de programmation et de diffusion de la campagne, en vue de l'élection du président de la République pour les premier et second tours du scrutin". Dans ce document, diffusé notamment sur le site Legifrance, on peut lire que l'organe de contrôle de l'audiovisuel a décidé que les candidats ne pouvaient pas "faire apparaître tout emblème national ou européen" ni "utiliser l'hymne national" dans leurs films de campagne. 

Précision importante, toutefois : cette réglementation n'est pas récente... du tout. "Cette règle existe depuis 1988", précise à franceinfo Sylvie Pierre-Brossolette, présidente du groupe de travail Pluralisme au CSA. On la retrouve en effet dans un document similaire publié peu avant l'élection de 2012, ainsi que celle de 2007, ou encore de 2002, etc. But de cette interdiction ? "Protéger les emblèmes nationaux, pour qu'ils ne soient pas instrumentalisés à des fins partisanes", explique encore Sylvie Pierre-Brossolette.

En 2012, des clips pleins de drapeaux

Pourtant, dans certains clips de campagne pour l'élection de 2012, on peut remarquer des vagues de drapeaux. "Dans les clips de campagne, avant, on avait en général le candidat, face caméra, qui parlait ou répondait à des questions. En 2012, les choses ont changé et les candidats se sont mis à utiliser des images de meetings où l'on voyait de très nombreux drapeaux français, décrit la membre du CSA. A l’époque, nous avons été surpris. Mais aujourd’hui, nous avons anticipé cette pratique et nous avons rappelé les règles aux candidats. On ne verra plus de telles images."