Locaux, meetings, finances... Emmanuel Macron s'organise pour la présidentielle

Emmanuel Macron, l'ex-ministre de l'Economie, a cédé sa place ce mercredi à Michel Sapin. Sur TF1 hier soir, il a clairement laissé entendre qu'il participerait d'une manière ou d'une autre à la campagne présidentielle de 2017, même si selon lui le temps de "l'incarnation" n'est pas encore venu. En réalité, Emmanuel Macron a des fourmis dans les jambes, et prépare activement la suite.

Emmanuel Macron mardi soir en train de quitter TF1
Emmanuel Macron mardi soir en train de quitter TF1 (MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)

Pour marcher plus vite, Emmanuel Macron voit les choses en grand : fini le petit local de la rue des Plantes, dans le 14e arrondissement de Paris. Son équipe d'une dizaine de permanents va déménager dans 300 mètres carrés de bureaux dans la tour Montparnasse.

L'organigramme se met en place. Une réunion des parlementaires pro-Macron, ils sont une quarantaine, se tient cet après-midi à l'Assemblée, pour distribuer les rôles: porte-paroles, organisation des meetings… Bientôt le Finistère, Lyon les 23 et 24 septembre. Et bien d'autres. Emmanuel Macron veut faire un tour de France.

Déjà 3000 donateurs

A la fin du mois, ce sera le temps du diagnostic, qui débouchera sur un livre et un projet. Le porte-à-porte des marcheurs s'est arrêté le 31 juillet. Et depuis, tous les questionnaires sont épluchés, compilés par le cabinet Liegey-Muller-Pons, spécialisé dans la stratégie électorale.

Reste à régler la question du financement. Emmanuel Macron peut s'appuyer sur un réseau de 3.000 donateurs. Avant l'été, En Marche disposait de 400.000 euros, mais près de la moitié de la somme a déjà été dépensée dans le porte-à-porte.

Première carte postale politique : ce sera demain une visite à la foire de Chalons. Ses soutiens promettent un bain de foule pour celui qui ne se déclare pas candidat, mais qui s'y prépare.