Energie : "Arrêtons de demander à ceux qui n'ont rien ou peu de continuer à faire des efforts", demande Fabien Roussel

Publié
Article rédigé par
Radio France

Pour le député du Nord et candidat communiste à l'élection présidentielle, "les efforts, ce sont ceux qui ont beaucoup qui peuvent les produire".

"Arrêtons de demander à ceux qui n'ont rien ou peu de continuer à faire des efforts", demande mardi sur franceinfo Fabien Roussel, candidat PCF à la présidentielle. La directrice générale de GRDF, inquiète d'un scénario "sans précédent" pour l'hiver prochain en cas d'une interruption de l'approvisionnement en gaz russe, a appelé l'ensemble des Français, dans un entretien aux Echos, à baisser leur chauffage ou à préférer les douches aux bains. "Ceux qui disent ça ne se rendent pas compte dans quel pays on vit", répond Fabien Roussel.

"Je voudrais rappeler à la directrice générale de GRDF qu'il y a, aujourd'hui dans notre pays, 12 millions de nos concitoyens en précarité énergétique, 12 millions de personnes qui ont du mal à se chauffer", assure le candidat communiste. "Je rencontre chez moi, dans ma permanence, des retraités qui me disent qu'ils touchent 950, 1 000 euros par mois de pension et ils ont vu leurs factures de gaz, d'électricité enfler avec des régulations insupportables à payer".

"Les efforts, ce sont ceux qui ont beaucoup qui peuvent les produire. Que Bernard Arnault [patron de LVMH] baisse de deux points son chauffage, qu'il ne prenne plus de bain, qu'il arrête de faire tourner ses yachts", lance Fabien Roussel. "Les 10% les plus riches émettent plus de pollution que la grande majorité de nos concitoyens, qui consomment peu, qui ont des petites maisons, voire qui habitent dans des passoires thermiques", argumente le candidat à la présidentielle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.