DIRECT. Manuel Valls critique la "désertion" d'Emmanuel Macron : "Moi, j'ai un principe, c'est la loyauté"

Au lendemain de la démission d'Emmanuel Macron, Michel Sapin l'a remplacé comme ministre de l'Economie, et cumulera cette fonction avec celle de ministre des Finances.

Emmanuel Macron (gauche) et Michel Sapin lors de la passation de pouvoirs, au ministère de l\'Economie, à Paris, le 31 août 2016.
Emmanuel Macron (gauche) et Michel Sapin lors de la passation de pouvoirs, au ministère de l'Economie, à Paris, le 31 août 2016. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Emmanuel Macron, qui a quitté le ministère de l'Economie, a été remplacé, mercredi 31 août, par Michel Sapin, qui cumule la fonction de ministre de l'Economie avec celle de ministre des Finances qu'il occupait déjà. Le nouveau concurrent potentiel pour François Hollande en 2017, qui n'a pas encore annoncé sa candidature, a été taclé par Manuel Valls. "Moi, j'ai un principe : c'est la loyauté" envers le président comme envers les Français, a lancé le Premier ministre lors d'un déplacement à Evry (Essonne). "Dans ce moment-là, on ne peut pas partir, on ne peut pas déserter."

 Hollande ironise sur son ancien protégé. Le président de la République, plus mesuré que son Premier ministre, a estimé qu'"on ne peut rien faire tout seul", référence à peine voilée au mouvement lancé par Emmanuel Macron en vue de l'élection présidentielle. Plus tôt, en Conseil des ministres, François Hollande avait appelé les membres du gouvernement à être "engagés" dans une "action collective".

Passation de pouvoirs entre Macron et Sapin. La cérémonie a eu lieu vers 9 heures, à Bercy. "Nous n'avons pas tout réussi, nous n'avons pas tout terminé, il reste beaucoup de choses à faire", a déclaré Emmanuel Macron. "Les circonstances que nous vivons imposent de prendre des risques, et, si j'ose cette métaphore : de prendre la mer. (...) Je me devais de prendre la mer avec une embarcation plus frêle", a-t-il ajouté.

Arrivée d'un quatrième secrétaire d'Etat. Il doit aider Michel Sapin à assumer le portefeuille de l'Economie. Trois secrétaires d'Etat existent déjà auprès du ministère de l'Economie et des Finances, pour le Budget, le Numérique ainsi que le Commerce et l'Artisanat. Le nom de la nouvelle recrue n'a pas encore été dévoilé.

La gauche critique, la droite ironise. "C'est un coup de bambou" pour le chef de l'Etat, a regretté un ministre, "un Kinder surprise pour convenance personnelle", a taclé le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis. "Pourquoi maintenant ? Qu'est-ce qui justifie cette pagaille supplémentaire ?" a ironisé Nicolas Sarkozy.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MACRON

23h34 : L'ancien ministre de l'Economie s'explique dans les colonnes de Ouest France demain. "Nous nous poserons en temps voulu la question de l'incarnation et de la construction d'une majorité politique", dit-il, à propos de son éventuelle candidature à la présidentielle.

22h35 : Voici ce qu'il ne fallait pas rater sur franceinfo aujourd'hui :



• Le lancement, en avant-première sur le web, de la nouvelle chaîne info du service public. Sur la TNT, ce sera demain à 20h, sur le canal 27.

Ce portrait du photographe Marc Riboud, décédé hier à l'âge de 93 ans.

• Comment ils le voient, comment il se voit. Ce mini-portrait décalé de l'ancien ministre de l'Economie.

19h31 : Depuis l'Elysée, le président de la République est revenu, à demi-mot, sur la démission de son ancien ministre.



(FRANCEINFO)

19h00 : "Moi, j'ai un principe, c'est la loyauté."

Le Premier ministre a réagi à la démission de son ministre. "On ne s'impose pas candidat à la présidentielle", a-t-il taclé.

18h13 : Les menaces de Jean-Christophe Cambadélis, qui veut exclure les parlementaires qui soutiendraient Emmanuel Macron, passent mal. Proche de l'ancien ministre, le député Richard Ferrand s'indigne sur Twitter.

17h57 : Trente-quatre pour cent des Français souhaitent qu'Emmanuel Macron soit candidat à l'élection présidentielle de 2017, et 65% ne le souhaitent pas, selon un sondage Elabe pour BFM TV.

17h44 : Comment Emmanuel Macron a-t-il pris la décision de démissionner ? Franceinfo revient dans cet article sur les coulisses du départ du ministre de l'Economie.

Emmanuel Macron après la passation de pouvoir avec Michel Sapin au ministère de l'Economie, à Bercy, le 31 août 2016.

(PHILIPPE LOPEZ / AFP)

17h06 : Emmanuel Macron a quitté le gouvernement pour convenance personnelle. Il le fait avec une déloyauté extrême vis-à-vis du président de la République qui lui avait donné sa confiance.

Selon les information du Lab, Jean-Christophe Cambadélis a envoyé deux SMS à des cadres du PS, au moment de la démission du ministre de l'Economie. Il qualifie également cette démission de "vieille politique des élites qui veulent dissoudre le peuple qui ne comprend pas les enjeux".

14h08 : Emmanuel Macron doit se rendre, demain, à la foire agricole de Châlons-en-Champagne (Marne), signale France 3 Champagne-Ardenne.

12h51 : Au lendemain de la démission du ministre de l'Economie, franceinfo a rassemblé les différents clichés pour dresser un portrait décalé de l'ambitieux Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron : comment ils le voient, comment il se voit.

12h20 : François Hollande appelle "tous les ministres" à être "engagés" dans une "action collective", vient de déclarer le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, au lendemain de la démission d'Emmanuel Macron.

12h17 : Emmanuel Macron va-t-il se déclarer candidat à l'élection présidentielle de 2017 ? Michel Sapin a en tout cas fait un sous-entendu sur l'avenir médiatique de son ancien colocataire à Bercy, lors de la passation de pouvoir. "Je ne sais pas pourquoi, j'ai le sentiment qu'on continuera à parler de toi, a-t-il lancé. J'ai la conviction que ce sera pour l'intérêt général."

(FRANCE TELEVISIONS)

11h33 : Petit indiscret d'Europe 1 au sujet de l'ex-ministre de l'Economie : Jacques Attali s'est excusé auprès de François Hollande pour lui avoir présenté Emmanuel Macron.

11h28 : "Je suis convaincu que les choix que j'ai pu faire, les circonstances que nous vivons aujourd'hui imposent de prendre des risques et, au fond, si j'ose dire, de prendre la mer." Emmanuel Macron a passé le relais à Michel Sapin, ce matin, au ministère de l'Economie. Voici un extrait de son discours.

(FRANCE TELEVISIONS)

09h55 : Et on clôt cette séquence politique de la matinée avec les réactions de trois personnalités de gauche à la démission d'Emmanuel Macron : Gérard Collomb, sénateur-maire PS de Lyon, Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement.

09h39 : Michel Sapin annonce la nomination d'un secrétaire d'Etat pour l'aider à reprendre le portefeuille de l'Economie.

09h38 : "Je ne sais pas pourquoi, j'ai le sentiment qu'on continuera à parler de toi. J'ai la conviction que ce sera pour l'intérêt général."

Michel Sapin envoie quelques messages subliminaux. "J'ai la culture de la primaire", ajoute-t-il.



09h55 : "Une passation de pouvoirs, c'est quand il y en a un qui part, un qui arrive. Mais désolé, j'étais là avant..."


Michel Sapin choisit de tutoyer Emmanuel Macron : "Je te regrette, je regrette ton départ." Et n'hésite pas à glisser quelques petites piques.

09h31 : Au tour de Michel Sapin de prendre la parole. Il commence sur le même registre, en parlant de "tempêtes et des clapotis qu'il faut surmonter".

09h56 : "Je me devais de prendre la mer dans une embarcation plus frêle, mais avec un cap et une volonté de prendre ce risque."

Le ministre démissionnaire file la métaphore et compare Bercy à "une île formidable".

09h26 : Emmanuel Macron poursuit son discours en citant une phrase de Marcel Pagnol dans Fanny. "Si vous voulez aller sur la mer, sans aucun risque de chavirer, alors, n'achetez pas un bateau : achetez une île !" Une métaphore pour illustrer le "risque" qu'il prend, selon lui, en démissionnant, mais aussi son départ remarqué en navette fluviale.

09h17 : "C'est un moment très émouvant."

Emmanuel Macron, qui a démissionné, hier, de son poste de ministre de l'Economie, prononce un discours avant de laisser son portefeuille à Michel Sapin, déjà ministre des Finances. "Nous avons eu à cœur d'être efficace", insiste-t-il.

08h36 : @Alex et @Ophelie : Ne vous attendez pas à voir une nouvelle personnalité au gouvernement. C'est Michel Sapin qui succède à Emmanuel Macron, ajoutant à son portefeuille des Finances, celui de l'Economie. La passation de pouvoir est prévue entre 9 heures et 10 heures à Bercy.

08h36 : Et après le départ de Macron, sait on qui pourrait reprendre son poste ?

08h36 : Macron démissione d'accord, mais qui est le " nouveau " ministre ? Je ne trouve pas l'info. Merci

07h56 : "Comment peut-on être plus utile aux Français qu'au gouvernement ?"

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale, est l'invitée de RTL pour parler de la rentrée des enseignants et de celle des élèves, demain. Mais pour l'instant, elle est interrogée sur la démission d'Emmanuel Macron.

07h09 : Pour Le Parisien-Aujourd'hui en France, son objectif est clair : "S'installer en 2017 dans le fauteuil de François Hollande." Le quotidien raconte les coulisses de sa démission, et comment Emmanuel Macron a pris sa décision.

Abonnement Aujourd'hui en France Pas Cher avec le BOUQUET ePresse.fr

06h49 : Libération qualifie l'ancien ministre de l'Economie d'"auto-entrepreneur", alors qu'il n'a pas encore précisé ses ambitions politiques.

Abonnement à Libération Pas Cher avec le BOUQUET INFO ePresse.fr

06h45 : Retour en France pour la revue de presse du jour. Sans surprise, c'est la démission d'Emmanuel Macron qui fait la une des quotidiens nationaux.

Abonnement à La Croix Pas Cher avec le BOUQUET INFO ePresse.fr

Abonnement aux Échos Pas Cher avec le BOUQUET ÉCONOMIE ePresse.fr