Election présidentielle : revivez la présentation par cinq candidats de leurs propositions sur la santé

Emmanuel Macron, Nicolas Dupont-Aignan, Benoît Hamon, Yannick Jadot et François Fillon passent un grand oral organisé par la Mutualité française au palais Brongniart à Paris. 

François Fillon, Benoît Hamon et Emmanuel Macron.
François Fillon, Benoît Hamon et Emmanuel Macron. (MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

Cinq postulants à l'Elysée ont donné, mardi 21 février, leur vision de la santé, lors d'un "grand oral" organisé à Paris par trois think-tanks. L'occasion pour les candidats à la présidentielle de préciser leur programme sur un thème qu'affectionnent les Français, à la fois très attachés au système de santé et inquiets pour son avenir. Retrouvez leurs propositions dans ce direct.

Macron, Dupont-Aignan, Hamon, Jadot et Fillon se succèderont au micro. Emmanuel Macron, candidat d'En marche !, ouvre ce grand oral organisé par la Mutualité française au palais Brongniart à Paris, avant de laisser la place à Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), Benoît Hamon (PS), Yannick Jadot (EELV) et enfin François Fillon (Les Républicains) qui est attendu aux alentours de 11h30.

Un discours puis une séance de questions-réponses. Disposant chacun d'une vingtaine de minutes, ils présenteront tour à tour leurs propositions en matière de santé et de protection sociale avant de répondre aux questions de trois think tanks aux couleurs politiques différentes : la Fondapol (classée à droite), la Fondation Jean-Jaurès (proche du PS) et Terra Nova (étiqueté à gauche).

François Fillon très attendu sur ce sujet. L'enjeu est de taille pour François Fillon qui avait provoqué la polémique jusque dans son camp en proposant de "focaliser" l'assurance maladie sur les "gros" risques, affections graves ou de longue durée, alors que les "petits" seraient remboursés par les mutuelles ou assurances privées. Accusé de vouloir "privatiser" la Sécurité sociale, le candidat de la droite, qui depuis l'affaire des emplois présumés fictifs de sa famille a le plus grand mal à faire entendre ses propositions, avait finalement retiré la proposition de son site internet à la mi-décembre.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

22h09 : "Je veux convaincre [les Français qui vivent au Royaume-Uni] de revenir entreprendre, faire en France, innover, chercher, enseigner. Je veux que l'on soit un pays où l'on peut faire tout cela. En France, on n'a pas le droit d'échouer, mais pas le droit de réussir trop bien."

(DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)

22h06 : Sur Twitter, Cécile Duflot se moque du meeting d'Emmanuel Macron à Londres. La députée a répondu à un tweet de la journaliste Laurence Haïm, qui reprend un extrait du discours du candidat à la présidentielle.

21h41 : Emmanuel Macron est actuellement en meeting à Londres. Il tente de séduire les Français expatriés et de les inciter à revenir entreprendre en France.

19h47 : Jacques Cheminade, qui a déjà participé aux élections présidentielles de 1995 et 2012, pourrait prendre part à la course pour l'Elysée pour la troisième fois. Le candidat de Solidarité et Progrès a annoncé à RTL avoir réuni "500 promesses de parrainages".

(JOEL SAGET / AFP)

19h37 : Ce format sera plus large que celui retenu par TF1, qui organisera un débat avec François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon lundi 20 mars. Nicolas Dupont-Aignan a salué l'initiative de France 2 sur Twitter.

19h36 : France 2 organisera une émission avec tous les candidats à la présidentielle retenus par le Conseil constitutionnel, jeudi 20 avril. Ce débat "permettra de confronter les différents programmes des candidats ayant recueilli le nombre de parrainages requis".

18h48 : Des "fake news" partout. L'expression préférée de Donald Trump pour attaquer la presse est entrée depuis peu dans le vocabulaire du FN. En anglais dans le texte, Florian Philippot s'en prend ainsi notamment à l'AFP.


18h33 : Emmanuel Macron a pris brièvement la parole à la sortie de sa rencontre avec Theresa May. Voici les images :




(FRANCE 2)

17h25 : Sur Twitter, Marine Le Pen a un mot pour les candidats qui n'ont pas été invités par TF1 pour le débat du 20 mars.

17h16 : Le Pen en hausse, Fillon qui double Macron... Voici les principaux enseignements du nouveau sondage Elabe pour BFMTV et L'Express publié cet après-midi.

17h01 : Les candidats font-ils attention à la sécurité informatique de leurs sites ? Streetpress s'est amusé à examiner celui de François Fillon. Bilan : 19 failles de sécurité.

16h41 : "C'est un viol de la démocratie, un scandale absolu ! Sélectionner uniquement les candidats qui sont à plus de 10% dans les sondages est totalement inepte."




Dans un entretien à Marianne, le candidat de Debout la France dénonce le débat organisé par TF1. "Si cela avait été le cas lors des primaires, ni François Fillon ni Benoît Hamon n'auraient été invités aux débats télévisés", estime-t-il.

16h28 : Bonjour, suite a l'annonce du débat politique entre tous les candidats, pourquoi Nicolas Dupont-Aignan n'est pas présent parmi eux ?

16h28 : TF1 vole l'élection aux Francais : Bayrou, Rama Yade, Michèle Alliot-Marie....

16h31 : C'est sûr qu'avec des décisions pareilles, ces 5 candidats sont les principaux et les autres sont des petits candidats !!!

16h28 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à regretter que tous les candidats ne soient pas invités au débat organisé par TF1 le 20 mars.

16h24 : Selon un journaliste du Figaro, deux joueurs de football français seront au meeting d'Emmanuel Macron ce soir à Londres.

15h50 : Cinq candidats à la présidentielle se retrouveront sur TF1 pour un débat le 20 mars. La chaîne vient de l'annoncer dans un communiqué.

15h45 : Après s'être entretenu 45 minutes avec la Première ministre britannique, Emmanuel Macron fait une courte déclaration à la presse.



(JULIE MARIE-LECONTE / RADIO FRANCE)

15h13 : "C'est l'avenir de l'Europe qui se joue."




Voici ce qu'a déclaré Emmanuel Macron à son arrivée à Londres, quelques minutes avant sa rencontre avec la Première ministre Theresa May, prévue pour 15h30.

13h38 : En déplacement à Londres ce mardi, Emmanuel Macron va rencontrer la Première ministre Theresa May, selon les informations de franceinfo.

12h32 : "C'est une erreur politique et la France insoumise doit réfléchir à la situation, parce que on va rentrer dans la zone des parrainages."




La tension monte entre Jean-Luc Mélenchon et le PCF, qui le soutient du bout des lèvres pour la présidentielle. Sur LCP, le porte-parole du parti regrette que la France insoumise aligne des candidats aux législatives face à des députés communistes sortants.

12h24 : Ah donc le respect des "coutumes locales" ne doit s'appliquer qu'en France?

12h24 : Elle veut que les musulmans respectent les traditions et coutumes occidentales et enlèvent leur voile mais n'accepte pas non plus de respecter leur coutume de leur pays. Il aurait certainement été plus intelligent de le faire et d'expliquer son geste. A Rome on vit comme les Romains non?

12h26 : MLP s'insurge contre les immigrés en France qui ne s'intègrent ni ne respectent nos us et coutumes, mais n'est pas même pas capable de respecter les usages de ses hôtes libanais...

12h24 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à vous étonner du comportement de Marine Le Pen au Liban et de son refus de se voiler dans une mosquée.

12h11 : Le programme santé que François Fillon a présenté ce matin est légèrement différent de celui de la primaire. Notre journaliste Anne Brigaudeau vous explique les différences dans cet article.

12h06 : Ce matin, nous vous parlions du refus de Marine Le Pen, en visite au Liban, de porter le voile dans une mosquée où elle devait rencontrer le mufti de Beyrouth. Voici la séquence en images :




11h39 : Les candidats "récitent leur catéchisme de la laïcité sans forcément croire à ce qu'ils disent." Le directeur de Charlie Hebdo, Riss, a demandé sur franceinfo aux candidats à la présidentielle d'éclaircir leur pensée sur la question de la laïcité. "Tous ne mettent pas dans ce terme les mêmes choses", a-t-il dit.

Un manifestant de la marche républicaine du 11 janvier 2015 brandit une Une de Charlie Hebdo sur la laïcité. 

(JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

11h33 : Pendant son grand oral sur la santé, Emmanuel Macron a lancé une petite pique à François Fillon. Il a accusé le candidat de la droite d'avoir "recopié" ses propositions de réduire le reste à charge des ménages pour l'optique, de dentaire et l'audio. Regardez :


(PUBLIC SENAT / DAILYMOTION)

11h39 : "Pour gagner, François Fillon doit prendre davantage en compte les attentes de tous les électeurs de la droite et du centre, y compris de ceux qui m'ont fait confiance à la primaire", conseille toutefois Alain Juppé, comme nous vous le rapportons dans cet article.

François Fillon et Alain Juppé, lors de la visite de la Cité du vin de Bordeaux (Gironde), le 25 janvier 2017. 

(MAXPPP)

11h28 : Il persiste et signe. Dans une note publiée aujourd'hui sur son blog, Alain Juppé, arrivé deuxième à la primaire de la droite, a renouvelé son soutien à François Fillon. "Les affaires ont suscité un profond désarroi au sein même de notre électorat, au point de mettre en péril la victoire de notre candidat, écrit Alain Juppé. Mais Fillon peut et doit gagner. Le socle de l'électorat de droite lui reste fidèle."

11h21 : Benoît Hamon continue de présenter ses propositions sur la santé. Il s'est notamment dit favorable à une "culture du sport santé" avec le "remboursement d'une activité physique".




10h58 : Retournons au palais Brongniart, à Paris, pour le grand oral des candidats sur la santé. Nicolas Dupont-Aignan a passé la parole à Benoît Hamon. Le candidat du PS à l'élection présidentielle annonce favoriser, lui aussi, la prévention.