DIRECT. Présidentielle : lâché par Valls, Hamon dénonce "une faillite morale de l'élite politique"

A son siège de campagne, mercredi, Benoît Hamon a lancé un "appel solennel" aux électeurs pour sanctionner "ces politiciens qui ne croient plus en rien et qui vont là où le vent va."

Le candidat socialiste à la présidentielle, Benoît Hamon, à Lille (Nord), mercredi 29 mars 2017.
Le candidat socialiste à la présidentielle, Benoît Hamon, à Lille (Nord), mercredi 29 mars 2017. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Manuel Valls a franchi le pas, mercredi, en annonçant qu'il voterait dès le premier tour de la présidentielle pour Emmanuel Macron, une décision qui a suscité un remerciement prudent du candidat d'En marche ! et l'indignation du candidat socialiste Benoît Hamon, qui a appelé à "sanctionner" l'ancien Premier ministre. 

 Réactions indignées. "Sans honneur", "minable", "pathétique"... Nombre d'élus socialistes ont critiqué Manuel Valls après qu'il a annoncé son intention de voter pour Emmanuel Macron lors du premier tour de l'élection présidentielle.

Refus d'alliance. Malgré l'appel de Benoît Hamon "d'unir ses forces" aux siennes, le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a sèchement refusé de rallier le candidat socialiste à la présidentielle. "J'ai marché mon chemin, sans ne céder à rien, je ne vais pas commencer aujourd'hui à faire le contraire ou à m'engager dans je ne sais quel arrangement qu'on me suggère de faire."

Baisse dans les sondages. En baisse dans les sondages, autour de 10 à 11%, Benoît Hamon avait anticipé la défection de Manuel Valls dès dimanche, en dénonçant à l'avance un "ralliement" en forme de tentative de "mise à mort".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

11h04 : C'est bien le problème , il "essaie" , mais il n'y arrive pas .

11h03 : Il s'estime central mais n'est pas en mesure de dicter ses conditions car largué par tout le monde.

11h03 : Hamon est en train de se rassembler tout seul.

11h05 : "J'ai cette capacité de parler à tout le monde". L'appel à rassembler la gauche lancé par le candidat du Parti socialiste, Benoît Hamon, vous fait réagir. Dans les commentaires, vous vous dites peu convaincus.

10h00 : Le fait que les juges ne puissent pas démontrer que l'emploi est fictif ne signifie pas qu'il ne l'est pas.Votre choix de mots vous trahi M.Fillon...

09h28 : Les yeux dans les yeux, une fillonade à la Cahuzac? Fictif ou pas, M. Fillon n'a toujours pas compris que c'est aussi l'inacceptable niveau de revenu que les français ne peuvent digérer.

09h28 : Droit dans les yeux.... Ça me rappelle quelque chose...

09h28 : Dans les commentaires, vous revenez sur la déclaration de François Fillon. Vous vous posez des questions sur le choix des mots employés par le candidat pour se défendre dans l'affaire Penelope.

09h01 : Hier, Manuel Valls a finalement apporté son soutien à Emmanuel Macron. Mais entre les deux hommes, les relations n'ont pas toujours été au beau fixe. Et le rapprochement est aussi passé par un éloignement de Benoît Hamon. Démonstration.

08h55 : Invité sur RTL, François Fillon a assuré qu'il avait fourni aux juges des éléments levant les soupçons d'emploi fictif qui visent son épouse. "Je vous le dis les yeux dans les yeux : jamais les juges ne pourront démontrer que l'emploi de mon épouse était fictif. Jamais", a déclaré le candidat de la droite à l'élection présidentielle.


FILLON RTL

08h47 : "J'ai cette capacité de parler à tout le monde", assure Benoît Hamon, sur franceinfo, au sujet de son appel à se rassembler à gauche, notamment avec Jean-Luc Mélenchon. "Je ne pense pas qu'il ait cette centralité", a-t-il dit du candidat de la France insoumise, estimant qu'il ne pourrait pas rassembler l'ensemble de la gauche sur des thématiques telles que l'Europe.

08h43 : "J'essaie de penser à ce que sera le travail demain, pas à ce qu'il est ou à ce qu'il a été, car il est déjà en train de changer. J'essaie de penser le réchauffement climatique et l'impact qui'il va avoir sur la façon dont on produit (...). Je veux continuer à parler de cela."

Accusé d'être "marginalisé" dans cette campagne, Benoît Hamon indique : "Nous verrons le 23 avril."

08h41 : "Il conçoit des compromis avec François Fillon et pas avec Benoît Hamon. Cela en dit long."

Benoît Hamon, interrogé sur franceinfo, évoque la position de Manuel Valls dans cette présidentielle.

08h42 : "Je ne m'attendais pas à grand-chose de Manuel Valls", déclare Benoît Hamon qui dénonce "une faillite morale de l'élite politique".

08h42 : Au lendemain de l'annonce du soutien de Manuel Valls à Emmanuel Macron, vous pouvez regarder l'interview de Benoît Hamon dans "8h30 Aphatie"

08h23 : Après le soutien de Manuel Valls à Emmanuel Macron, Benoît Hamon tente de ressouder les militants socialistes. A son siège de campagne, le candidat socialiste a lancé un "appel solennel" aux électeurs pour sanctionner "ces politiciens qui ne croient plus en rien et qui vont là où le vent va." Suivez notre direct.

07h52 : "Jamais les juges ne pourront démontrer que l'emploi de mon épouse était fictif."

Invité de RTL, le candidat de la droite est revenu sur l'affaire Penelope Fillon, concernant les soupçons d'emplois fictifs de son épouse.

07h32 : "Je suis serein", martèle François Fillon. Invité de RTL ce matin, il se dit aussi confiant : "Je pense que je vais gagner cette élection parce que je suis le seul à proposer une alternance", déclare-t-il.