Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron a remercié ses équipes à son QG de campagne

Le parti conservera un groupe indépendant et ne permettra pas la "double appartenance", affirme le président du parti après un conseil stratégique.

Les consignes de vote du parti présidentiel ont été floues à l\'issue du premier tour des élections législatives, dimanche 12 juin. 
Les consignes de vote du parti présidentiel ont été floues à l'issue du premier tour des élections législatives, dimanche 12 juin.  (ANTONIN BURAT / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Ce que collectivement vous avez accompli est inédit." Réélu président de la République dimanche, Emmanuel Macron s'est rendu à son QG de campagne, mardi 26 avril au soir, pour remercier les militants qui se sont mobilisés en sa faveur. "C'était très difficile car je vous ai demandé de faire une campagne dans un contexte très compliqué alors que je ne pouvais pas être candidat autant que je le voulais", a lancé le président de la République, d'après les informations de France télévisions. Ce direct est désormais terminé.

LR exclut toute alliance. A l'heure où d'autres formations ont la tête aux alliances, les Républicains ne se rapprocheront d'aucun autre parti avant les élections législatives, et souhaitent avoir un "groupe indépendant" à l'Assemblée, a annoncé le président du parti Christian Jacob à l'issue d'un conseil stratégique, mardi 26 avril. Il a exclu la possibilité d'une "double appartenance" à LR et à la majorité, ou aux partis d'Edouard Philippe, Horizons, ou d'Eric Zemmour, Reconquête !. Selon les informations de France Télévisions, cette position a été adoptée à l'unanimité à l'exception de deux abstentions : celle de l'ancien candidat à la primaire de la droite Philippe Juvin et du patron des députés LR Damian Abad. 

 Le RN exclut un accord avec Reconquête !. Selon nos informations, la commission nationale d'investitures du Rassemblement national va acter mardi après-midi le refus d'un accord global avec le parti d'Eric Zemmour, et la présence dans chaque circonscription de candidats investis ou soutenus par le RN. Sur RTL, Marion Maréchal Le Pen, ralliée à Reconquête !, avait critiqué des débats de "cour de récréation".

 Jadot ne veut pas d'une coalition dont Mélenchon serait le "chef". Sur France Inter, le candidat d'EELV à la présidentielle a plaidé pour une coalition de "toutes les forces de gauche (...) pour qu'on envoie le plus de députés possibles à l'Assemblée nationale". Mais il estime que "cela ne marchera pas" si les partis doivent se ranger derrière Jean-Luc Mélenchon. Les négociations se poursuivent entre La France insoumise, EELV, le PC mais aussi le PS, convié à une première rencontre avec les Insoumis mercredi.

 Emmanuel Macron de retour à l'Elysée. Après avoir passé une journée à La Lanterne à Versailles (Yvelines), le chef de l'Etat a regagné lundi le palais présidentiel. Le président réélu ne souhaite pas repartir dans l'immédiat avec un gouvernement aussi pléthorique que les 42 ministres et secrétaires d'Etat actuels. Selon une source gouvernementale à franceinfo, le prochain exécutif ne sera composé que de 10 à 15 ministres, en attendant les législatives.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #POLITIQUE

23h38 : Objectif : "associer le plus grand nombre à la coconstruction des décisions". Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a demandé au président réélu Emmanuel Macron l'organisation d'un "grand rendez-vous social" afin de construire un modèle de société plus juste et écologique.

23h17 : Bonsoir @nifa. Dans les prochaines étapes à venir, Emmanuel Macron doit être officiellement investi avant le 13 mai. A la suite de cela, il nommera un Premier ministre. Qui ? Le suspens est encore total.

23h17 : Bonjour. Est ce que le gouvernement de J.Castex va rester en place jusqu'aux législatives ou un nouveau gouvernement va être mis en place jusqu'à celles ci ? Merci

22h53 : Bonsoir @Kat. Sept semaines séparent le second tour de la présidentielle du premier tour des législatives. Un long délai, durant lequel chaque camp devra négocier... Couperet le 20 mai pour le dépôt des candidatures !

22h53 : Bonsoir. Jusqu'à quelle date les candidatures aux législatives peuvent-elles être déposées ??? Merci

22h48 : "Marine Le Pen ne souhaite pas être Premier ministre d'Emmanuel Macron", a affirmé le porte-parole du Rassemblement national, Julien Odoul, affirmant vouloir construire "une opposition forte" au chef de l'Etat et en critiquant "le sketch" de La France insoumise.

22h32 : Horizons, le parti d'Edouard Philippe, se dit "surpris" de ne pas avoir davantage de "discussion" avec ses partenaires de la majorité en vue des législatives des 12 et 19 juin : "La discussion avec les partenaires de la majorité, que nous avons sollicitée, n'a pas eu lieu."

20h11 : Il est 20 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

•Faut-il s'alarmer du risque de troisième guerre mondiale brandi par la Russie ? Le chef de la diplomatie russe a estimé lundi que ce danger était "réel". Franceinfo fait le point sur ce qui constituerait un conflit mondial.

• Décision a été prise, à l'issue d'un comité stratégique des Républicains ce matin, d'un groupe parlementaire indépendant, sans double appartenance possible. Cette position a été votée à l'unanimité, à l'exception de deux abstentions : Damien Abad et Philippe Juvin.

• Le milliardaire Elon Musk a racheté le réseau social Twitter pour 44 milliards de dollars. Franceinfo vous explique pourquoi la liberté d'expression totale prônée par le milliardaire a de quoi inquiéter.

L'acteur français Vincent Lindon présidera le 75e Festival de Cannes, annoncent les organisateurs sur le site du Festival. Prix d'interprétation en 2015 pour La loi du marché, Vincent Lindon sera entouré de huit membres du jury.

19h33 : Six semaines avant les législatives, des négociations s'ouvrent demain matin entre La France insoumise et le Parti socialiste, avec des discussions sur une base programmatique. Avant un éventuel accord ? "On est raisonnablement optimistes, même s'il y a des choses à balayer sur le fond", explique un cadre PS. "Tous les sujets seront abordés", confirme un député LFI, en référence à la réforme des retraites, notamment, sources de désaccords profonds entre les deux partis de gauche.

19h51 : Emmanuel Macron devant ses équipes du QG : "Dans les semaines à venir, il va falloir gagner, inspirer, enthousiasmer et continuer à rassembler le pays sur le projet qui est le nôtre autour du pacte scellé avec les Français ces 10 et 24 avril".

19h51 : "C'était très difficile car je vous ai demandé de faire une campagne dans un contexte très compliqué alors que je ne pouvais pas être candidat autant que je le voulais. Merci aux bénévoles. Ceux qui ont collé, tracté, phoné, organisé les meetings."

19h50 : "Normalement nous n'avions statistiquement, historiquement, aucune chance. Mais nous l'avons fait."

Emmanuel Macron s'exprime devant ses soutiens et son équipe à son QG de campagne, à Paris, rapporte notre journaliste Guillaume Daret.

19h50 : Les investitures de la majorité présidentielle pour les élections législatives seront annoncées sous peu. Au mieux la semaine prochaine, sinon celle d’après, a appris notre journaliste Margaux Duguet. Pour rappel, les élections se dérouleront les 12 et 19 juin.

18h25 : Il est 18 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

•Le niveau de radioactivité à Tchernobyl est "dans la normale" et non "anormal", comme l'avait relayé dans un premier temps l'AFP après une erreur de retranscription , a estimé le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique, en visite sur place, 36 ans après la pire catastrophe nucléaire civile de l'histoire.

• Décision a été prise, à l'issue d'un comité stratégique des Républicains ce matin, d'un groupe parlementaire indépendant, sans double appartenance possible. Cette position a été votée à l'unanimité, à l'exception de deux abstentions : Damien Abad et Philippe Juvin.

• Le milliardaire Elon Musk a racheté le réseau social Twitter pour 44 milliards de dollars. Franceinfo vous explique pourquoi la liberté d'expression totale prônée par le milliardaire a de quoi inquiéter.

L'acteur français Vincent Lindon présidera le 75e Festival de Cannes, annoncent les organisateurs sur le site du Festival. Prix d'interprétation en 2015 pour La loi du marché, Vincent Lindon sera entouré de huit membres du jury.

17h30 : "Il existe pour l'instant toujours une faible prise de conscience du défi de l'attractivité pour nos métiers. Nous n'avons plus assez de personnes qui souhaitent devenir enseignantes."

L'éducation est l'un des axes clés sur lesquels Emmanuel Macron souhaite insister lors de ce nouveau quinquennat. Les syndicats sont dubitatifs, tant sur le fond que sur la forme. Ils expliquent pourquoi à Noémie Bonnin.

17h02 : Emmanuel Macron sera au siège de LREM en fin d'après-midi pour remercier les équipes, a appris franceinfo.

16h30 : La vidéo a beaucoup circulé depuis dimanche soir et l'annonce des résultats du second tour de la présidentielle. A Hénin-Beaumont, une dame a fait un doigt d'honneur en voyant la silhouette d'Emmanuel Macron s'afficher sur les écrans, une autre l'a allègrement insulté. J'y étais en reportage pour franceinfo : je vous raconte cet après-midi les coulisses.

15h57 : Un peu plus de 6% des électeurs ont voté blanc au second tour de l'élection présidentielle. Si ce vote est comptabilisé mais pas reconnu, ses partisans ne baissent pas les bras pour autant. Ils expliquent pourquoi au micro de Benjamin Illy.

17h02 : Au surlendemain de la réélection d’Emmanuel Macron, la militante écologiste Camille Etienne alerte de nouveau le chef d’Etat sur l’urgence climatique. "Vous pourrez rester dans l'histoire comme le président de l'inaction climatique, ou comme celui qui a essayé d'écouter les cris d'alarme", lui lance-t-elle sur Brut :

17h02 : Une rencontre aura bien lieu demain entre La France insoumise et le Parti socialiste. Selon les informations de France Télévisions, une délégation PS sera reçue à 10 heures au siège de LFI et la réunion portera sur un éventuel accord sur une plateforme programmatique. Mais il ne devrait pas y avoir de débat autour de circonscriptions ou de label commun pour faire campagne aux législatives.

17h02 : La commission nationale d'investiture du Rassemblement national pour le premier tour des élections législatives doit se tenir cet après-midi. Des proches de Marine Le Pen confient à franceinfo que la CNI devrait acter qu'il n'y aura pas d'accord d'appareil, que 577 candidats seront investis ou soutenus par le parti et qu'il n'y aura pas de liste commune avec Éric Zemmour.

13h59 : "Monsieur le président, vous ne pourrez pas relever ces défis tout seul."

Dans une tribune publiée par Le Monde, Laurent Berger appelle Emmanuel Macron à "écouter" ceux qui lui ont "donné leur vote mais pas leur voix". Il lui demande de convoquer un "grand rendez-vous social" pour associer le plus grand nombre à ses décisions.

14h00 : Comme nous vous le rapportions un peu plus tôt dans ce direct, décision a été prise à l'issue d'un comité stratégique des Républicains ce matin d'un groupe parlementaire indépendant, sans double appartenance possible. Cette position a été votée à l'unanimité, à l'exception de deux abstentions : Damien Abad et Philippe Juvin. Selon les informations de France Télévisions, le député Eric Ciotti aurait alors : "Tiens, il y en aura peut-être deux qui seront ministres à la fin de la semaine."

13h38 : Il est l'heure du petit café après le déjeuner, voici un peu de lecture :

Jean-Luc Mélenchon a appelé les Français à "l'élire Premier ministre". Dimanche, le RN a aussi présenté l'échéance de juin comme un "troisième tour" après son échec au second. Le scénario de leur victoire demande un peu d'imagination. Mais il interroge : à Matignon, Jean-Luc Mélenchon ou Marine Le Pen pourraient-ils appliquer leur programme ? Louis Boy et Pierre Angrand ont interrogé un spécialiste du droit constitutionnel.


Emmanuel Macron est-il le président des riches ? En s'appuyant sur le niveau de vie médian par commune fourni par l'Insee, franceinfo a calculé les résultats du second tour pour les communes les plus riches et celles les plus pauvres.

Dans une partie de l’Ukraine, la langue la plus couramment parlée est le russe. Mais pour de nombreux habitants, la guerre ravive un élan patriotique qui passe aussi par une réappropriation de la langue ukrainienne. Illustration à Dnipro, en plein cœur du pays.

13h12 : Christian Jacob affirme, lui, que LR restera "un groupe indépendant" et renvoie les discussions au sein du parti au 20 juin, après les législatives.

13h12 : Plusieurs cadres du parti Les Républicains ont plaidé pour un rapprochement avec le chef de l'Etat réélu. C'est le cas du maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, qui s'est dit favorable sur franceinfo à "un pacte de gouvernance" avec Emmanuel Macron, ou encore Damien Abad, le patron des députés LR.

13h13 : "Il n'y a pas de double appartenance. On ne peut pas être 'Les Républicains' et la 'majorité présidentielle'", estime le patron des Républicains, Christian Jacob, à l'issue d'un comité stratégique du parti de droite ce matin.

12h50 : "Malheureusement, les choses n'ont pas changé. L'extrême droite grossit, prend des forces et ça nous pend au nez qu'elle arrive au pouvoir. Pour un pays qui est fier d'être le pays des droits de l'homme, on a un peu de mal à accueillir les migrants."

L'ex-chanteur de Bérurier noir joue maintenant avec les Ramoneurs de Menhirs. Et se demande si la jeunesse de 2022 "emmerde toujours le Front national".

12h45 : Il y a 38 ans, le groupe Bérurier noir chantait "La jeunesse emmerde le Front National". France 3 Bretagne s'est entretenu avec le chanteur, Loran Béru. "Ça ne doit pas être facile d'être jeune. Les espaces de liberté ont fondu comme la banquise. Est-ce que les Béru auraient existé à l'époque d'internet ?" s’interroge-t-il. Son interview est à retrouver ici.

12h11 : Alors que Marseille avait placé Jean-Luc Mélenchon en tête au premier tour de la présidentielle, les électeurs de gauche ne sont "pas sûrs" que la gauche puisse se rassembler pour les législatives, car les candidats n'ont "rien en commun". Valentin Dunate est allé à leur rencontre pour franceinfo. Son reportage est à lire ici.

Une femme passe devant des affiches de Jean-Luc Mélenchon, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 31 mars 2022. (NICOLAS TUCAT / AFP)
(NICOLAS TUCAT / AFP)

12h14 : Il est midi, on fait tout de suite un nouveau point :

• Oui pour Ségolène Royal, non pour Pascal Canfin... Les responsables politiques n'hésitent pas à faire connaître leurs ambitions à Emmanuel Macron, qui doit choisir dans les prochains jours son Premier ministre. Suivez notre direct.

• L'ONU double son appel d'urgence pour apporter de l'aide humanitaire en Ukraine, envahie par la Russie, portant le total à 2,25 milliards de dollars (2,11 milliards d'euros). Suivez notre direct.

• Le milliardaire Elon Musk rachète le réseau social Twitter pour 44 milliards de dollars. Voici trois questions qui se posent après ce rachat.


•Une trentaine de militants du collectif écologiste Résistances locales ont symboliquement fermé le ministère de la Transition écologique, à Paris, en érigeant un mur de parpaings.

11h38 : Alors que les paris pour le futur locataire de Matignon sont lancés, Ségolène Royal fait savoir qu'elle est disponible. Si la question lui était posée, "je réfléchirais en effet, ça ne se refuse pas", a-t-elle lâché sur BFMTV. "Matignon ne se refuse jamais."

11h21 : Bonjour . Un redécoupage des circonscriptions électorales était bien au programme, dans le cadre de la réforme des institutions promise par Emmanuel Macron, qui prévoyait notamment de réduire drastiquement le nombre de parlementaires. Mais la réforme n'ayant jamais été adoptée, ce sont toujours les circonscriptions redessinées en 2009-2010 qui prévalent.

11h20 : Bonjour Mathilde, il me semble que quand Castaner était à Beauvau il redécoupait les circonscriptions, qu'en est-il au final ?

10h48 : Vous êtes sacrément fortiches ! Nombre d'entre vous ont trouvé la bonne réponse : Bernard Cazeneuve. Il n'est resté qu'un peu plus de cinq mois en fonction (contre dix mois pour Edith Cresson), après la démission de Manuel Valls en décembre 2016 pour se présenter à la primaire socialiste. Bravo à @marco34300qui a été le premier à trouver.

10h43 : Bernard Cazeneuve peut-être…

10h43 : Couve de Murville

10h43 : Pierre Beregovoy?

10h43 : Jean-Jacques Servan-Schreiber

10h43 : Michel Rocard ?

10h37 : A ce sujet, petite devinette pour vous. Edith Cresson est connue pour son passage éclair à Matignon... mais elle n'est pas la personne restée la moins longtemps au poste de Premier ministre dans l'histoire de la Ve République. Saurez-vous retrouver l'heureux élu ? Vous avez cinq minutes (comme d'habitude, on ne triche pas, merci).

10h33 : ça ne sera pas lui. Pascal Canfin, député européen LREM dont le nom circule pour devenir Premier ministre, a rejeté cette possibilité sur franceinfo, plaidant pour qu'une femme soit nommée. "Cela fait trente ans qu'on n'a pas eu de Premier ministre femme [depuis Edith Cresson en avril 1992] donc je pense que la priorité est d'avoir une Première ministre", estime-t-il.

10h29 : Coup dur pour Anne Hidalgo. "Je n'ai pas voté pour ma mère, j'ai voté pour Jean-Luc Mélenchon", a confié à BFMTV le fils de l'ex-candidate à la présidentielle socialiste, Arthur Germain. Il assure ensuite s'être abstenu au second tour.

10h13 : "Si certains veulent travailler avec Emmanuel Macron, ils en ont tout à fait le droit, c'est la démocratie et il y a un parti pour ça : ça s'appelle La République en marche", a ironisé François-Xavier Bellamy, eurodéputé Les Républicains, sur France Inter.

François-Xavier Bellamy, eurodéputé Les Républicains, le 26 avril 2022 sur France Inter. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)(FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

10h10 : Avec Emmanuel Macron ou dans l'opposition ? Les Républicains doivent aborder ce matin en comité stratégique les lignes de fracture au sein du parti, plusieurs personnalités, dites "constructives", ayant plaidé pour un rapprochement avec le chef de l'Etat.

10h07 : De son côté, Marine Le Pen sera bien de nouveau candidate dans sa circonscription, dans le Pas-de-Calais, a confirmé Jordan Bardella à France Télévisions. L'ex-candidate RN à la présidentielle laisse par ailleurs la main sur le parti à ce dernier, président par intérim du Rassemblement national, jusqu'au 10 septembre.

09h54 : Sandrine Rousseau sera-t-elle candidate aux législatives ? L'ex-candidate à la primaire écolo, investie à Paris par Europe Ecologie-Les Verts, ne figure plus dans la proposition provisoire d’accord en discussion avec l'Union populaire, révèle Mediapart (article payant).

09h41 : Vous avez adoré le discours de victoire d'Emmanuel Macron, ou, au contraire, avez trouvé qu'il manquait de souffle ? Le Figaro (article payant) révèle ce matin que le texte était écrit de la main du président, et non de celle de sa plume, comme habituellement. On apprend également dans cet article truffé de petites anecdotes de coulisses que le président aurait souhaité que la tour Eiffel s'illumine durant son discours.

09h30 : Quelle est l'urgence, au lendemain de la présidentielle ? Réconcilier les Français, estime François Bayrou, le président du MoDem et soutien d'Emmanuel Macron, invité des "4 Vérités" de France 2.

08h58 : .@yjadot : "Je soutiens la perspective d'une coalition, qui doit être une coalition très ouverte. Qu'il y ait la France Insoumise, mais aussi toutes les forces politiques de gauche. Il faut une perspective large pour envoyer le plus de députés à l'Assemblée nationale." #le79Inter https://t.co/C9plVNQ3IF