DIRECT. Présidentielle 2022 : "Aucun candidat ne s'impose à droite", estime Laurent Wauquiez après avoir annoncé sa non-candidature

Ce week-end marque la rentrée politique à droite comme à gauche. Au sein des Républicains, le débat sur l'opportunité d'organiser une primaire reste vif.

Le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez s\'exprime avant l\'ascension du mont Mézenc (Haute-Loire), traditionnelle rentrée politique de ses partisans, le 29 août 2021.
Le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez s'exprime avant l'ascension du mont Mézenc (Haute-Loire), traditionnelle rentrée politique de ses partisans, le 29 août 2021. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Comment départager les multiples candidats qui veulent représenter la droite à l'élection présidentielle de 2022 ? Laurent Wauquiez alimenté le débat lors de sa rentrée politique, dimanche 29 août au mont Mézenc (Haute-Loire), alors qu'il avait annoncé jeudi qu'il renonçait à se présenter. "Aujourd’hui, force est de constater qu’aucun candidat ne s’impose à droite. Personne ne peut nier cette évidence", a-t-il déclaré devant ses partisans, rapportent LCI et BFMTV. "Je ne veux pas ajouter une candidature de plus" qui aggraverait "le risque du morcellement", a-t-il expliqué.

Des enquêtes d'opinion doivent permettre aux Républicains, à la rentrée, de voir si une candidature se détache, ou si une primaire doit être organisée pour départager les prétendants, ce à quoi Xavier Bertrand s'oppose. Suivez notre direct.

#LFI Jean-Luc Mélenchon a prononcé un discours en clôture des universités d'été de La France insoumise, dans la Drôme. Comme attendu, il a insisté sur l'importance d'aller chercher les abstentionnistes pour gagner la présidentielle. Le leader insoumis s'est attelé à rallier les anti-pass sanitaire, mais appelé l'extrême-droite à "ficher le camp de nos manifs".

Edouard Philippe toujours présent. A Fontainebleau (Seine-et-Marne), une réunion des maires de centre-droit est organisée autour d'Edouard Philippe. Mais l'ancien Premier ministre ne s'est pas exprimé devant la presse.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #POLITIQUE

22h19 : Fondateur en 2013 du mouvement "Nous, Citoyens", il affirme au Figaro qu'il est "urgent de recréer de la confiance entre le politique et la société civile car nous sommes dans une situation terrible pour notre démocratie". Selon le quotidien, il n'a pris sa carte chez LR que... vendredi. Sa candidature porte à cinq le nombre de prétendants à une éventuelle primaire.

22h16 : L'entrepreneur Denis Payre a annoncé qu'il était candidat à une éventuelle primaire des Républicains en vue de la présidentielle de 2022, confirmant une information du Figaro (article réservé aux abonnés). (BERTRAND GUAY / AFP)

17h48 : "Je ne veux pas ajouter une candidature de plus dans un paysage déjà beaucoup trop éclaté à mon goût."

Au pied du mont Mézenc (Haute-Loire), Laurent Wauquiez, qui a annoncé il y a quelques jours qu'il ne se présenterait pas à la présidentielle, a mis en garde sa famille politique contre le "poison de la division".

16h26 : Pendant ce temps, une quarantaine de maires de droite modérée et du centre, dont l'ancien Premier ministre Edouard Philippe et le maire de Nice Christian Estrosi, étaient réunis à Fontainebleau (Seine-et-Marne). Ils se sont notamment promis de se structurer pour "peser" davantage politiquement à l'approche de la présidentielle de 2022.

16h29 : Comme avant chaque rentrée, Laurent Wauquiez effectue sa traditionnelle ascension du mont Mezenc (Haute-Loire). Ses sympathisants l'ont acclamé à son arrivée, selon un journaliste sur place.

13h06 : Aux journées d'été de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon a répété son opposition au pass sanitaire, "attentatoire à la liberté". Il a toutefois déploré, "lorsque nous allons manifester", "de devoir supporter l'extrême droite et les antisémites qui racontent et font n'importe quoi".

11h21 : "L'abstention, décidément, est un piège à cons."

"L'abstention est le pire qui puisse nous arriver", avertit le chef de file de LFI. "Plus ça vote, plus nous sommes forts, moins ça vote, plus Macron et Le Pen sont forts", souligne-t-il, présentant l'abstention comme un "vote Macron".

11h00 : "Nous sommes, à cette heure, avec 240 signatures. C'est à peu près la moitié du chemin."

Dans son discours de clôture des universités d'été de La France insoumise, dans la Drôme, Jean-Luc Mélenchon appelle ses soutiens à "se mobiliser" pour l'aider à collecter les 500 parrainages d'élus nécessaires pour déposer sa candidature. Il dénonce des "forces qui se coalisent pour nous empêcher d'y parvenir".

10h55 : Selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, 59% des Français plaident pour l'organisation d'une primaire à gauche et 58% à droite en vue de la présidentielle de 2022. A droite, les sympathisants LR se prononcent à 66% pour ce processus, qui figure dans les statuts du parti.

09h02 : Voici les premiers titres de ce dimanche 29 août :

• Après la fin de leurs ponts aériens, la France et le Royaume-Uni vont plaider à l'ONU, demain, en faveur de la création à Kaboul d'une zone protégée pour mener des opérations humanitaires, annonce Emmanuel Macron dans un entretien au Journal du Dimanche.

En ce week-end de rentrée politique pour divers partis, les Français se disent favorables à près de 60% à l'organisation de primaires à gauche comme à droite, selon un sondage Ifop pour Le JDD.

• L'ouragan Ida, qui doit s'abattre sur la Louisiane aujourd'hui, s'est renforcé en catégorie 3, sur une échelle de 5, selon le Centre américain des ouragans. Il doit continuer à se renforcer dans les prochaines heures et devenir "un ouragan majeur extrêmement dangereux".

La délégation française a remporté trois nouvelles médailles de bronze, cette nuit, à Tokyo, avec Souhad Ghazouani en développé-couché, Nathalie Benoit en skiff et l'équipe de France de quatre barré mixte. Voici le résumé des dernières heures et notre direct.