Débats : ils ont marqué l'Histoire

Le débat de l'entre-deux tour est un affrontement, un duel où les candidats s'affrontent à coups de petites phrases qui marquent l'Histoire et peuvent faire basculer l'élection. Retour sur les précédents débats qui ont marqué l'Histoire de la Ve République.

france 3

Une passe d'armes, une émotion, une anaphore... Un débat où en quelques secondes la campagne peut basculer. En 1974, c'est le premier débat de l'histoire de la télévision française. Ce soir-là Valéry Giscard-d'Estaing retourne la campagne de François Mitterrand en deux phrases. "Je trouve toujours choquant et blessant de s'arroger le monopole du cœur. Vous n'avez pas Monsieur Mitterrand le monopole du cœur", avait-il alors prononcé. Sept ans plus tard, le duel se répète, mais François Mitterrand s'est rodé à l'exercice. Il va même s’entraîner en simulant un faux débat avec Laurent Fabius. Cette fois, c'est lui qui trouve la formule-choc. "Vous avez tendance un peu à reprendre le refrain d'il y a sept ans, l'homme du passé. C'est quand même ennuyeux que dans l'intervalle vous soyez devenu, vous, l'homme du passif", lance-t-il alors à son adversaire Valéry Giscard-d'Estaing.

"Moi président..."

Quelques décennies plus tard, en 2012, Nicolas Sarkozy alors président est opposé à François Hollande et son désormais fameux "moi président". Selon Julien Dray, proche de François Hollande, le candidat du Parti socialiste pensait finir sur cette anaphore, mais il ne pensait pas que cela durerait. Il pensait d'ailleurs être interpellé par Nicolas Sarkozy. "Ce qui l'a gêné, c'est que Nicolas Sarkozy l'a laissé faire et à un moment donné il ne savait plus comment s'arrêter", indique-t-il. Mercredi 3 mai aura lieu le septième débat du second tour. Un duel inédit qui sera sûrement l'occasion pour les candidats de se battre à coups de petites phrases qui resteront gravées dans l'Histoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Débat de l\'entre-deux-tours entre Valéry Giscard d\'Estaing (à g.) et François Mitterrand, le 5 mai 1981.
Débat de l'entre-deux-tours entre Valéry Giscard d'Estaing (à g.) et François Mitterrand, le 5 mai 1981. (AFP)