"Ce que fait Macron, c'est de la folie"

Cécile Cornudet, éditorialiste politique au journal Les Échos, est l'invitée du Grand Soir 3 ce mardi 30 août pour décrypter la démission d'Emmanuel Macron.

France 3

Emmanuel Macron "ne se déclare pas candidat à la présidentielle ce mardi soir, mais il va tout faire pour l'être", estime Cécile Cornudet dans le Grand Soir 3. Et l'éditorialiste politique au journal Les Échos de préciser : "Il ne se déclare pas tout de suite parce qu'il n'est pas complètement fou. Aujourd'hui, le "macronisme" ce n'est pas grand-chose. Il se donne six à huit semaines. Il veut voir aussi comment évolue la popularité de François Hollande pour y aller en 2017".

"L'Élysée ne réagit pas officiellement. Tout le monde est un peu sonné. Jusqu'au bout, Hollande a essayé de retenir Macron, selon la journaliste. C'est un coup très très dur pour le président. C'est son chouchou qui part du gouvernement sans trop le charger comme s'il voulait le ménager comme on ménage une ambulance. Mais la démarche de Macron est de tout faire pendant six semaines pour que François Hollande soit dans l'incapacité de se présenter", développe Cécile Cornudet.

Une démarche "inédite"

Emmanuel Macron peut-il gêner à droite ? "Il est d'abord un coup de vieux pour Sarkozy, Juppé et même Le Maire. Il peut avoir un positionnement proche de Juppé", juge-t-elle.

"Sur le papier, c'est de la folie ce que fait Emmanuel Macron, lance l'éditorialiste. C'est totalement inédit. Il n'a pas de parti, pas de troupes, pas de fonds, pas de réseaux de préfets qui peuvent lui organiser un maillage sur le terrain et très peu d'élus. Et pourtant, il va essayer". Et de conclure : "Son vrai bilan de Bercy, c'est qu'il a su attirer la curiosité des Français. Sa chance, c'est que l'attente des Français est forte et que tout le reste de la classe politique est moribond".

Le JT
Les autres sujets du JT