Présidentielle : 13 grands patrons prennent position contre Marine Pen

Ce mardi 2 mai, 13 grands patrons ont lancé un appel contre le programme du Front National dans le quotidien "Les Échos".

Il sort rarement de sa réserve, mais aujourd'hui, ce patron de site de commerce en ligne prend la parole. Olivier Mathiot, PDG de Priceminister, fustige le programme économique du Front National, notamment la taxe que Marine Le Pen veut imposer sur les produits étrangers en France. "La réalité c'est qu'aujourd'hui, un ordinateur comme celui-ci, ou un écran plat de télévision, est fabriqué avec des composants qui sont souvent dans plein de pays différents. Donc si on commence à essayer de taxer chacun de ces biens-là, les prix vont augmenter, et le pouvoir d'achat des Français va en être réduit", estime-t-il.

La peur d'une sortie de l'UE ?

Sortir de l'Union européenne affaiblirait la France, Olivier Mathiot en est convaincu : "On est trop petit comme pays pour se penser replié à l'intérieur des frontières".

Comme lui, 13 grands patrons expriment ce matin, mardi 2 mai, leurs inquiétudes dans le journal Les Échos. Parmi eux, Elizabeth Ducottet, PDG de Thuasne, s'inquiète par-dessus tout de l'abandon de l'euro. Elle en est sûre : les mesures prônées par le FN asphyxieraient l'économie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen, candidate du FN, lors d\'une déclaration commune avec Nicolas Dupont-Aignan, samedi 29 avril 2017 à Paris.
Marine Le Pen, candidate du FN, lors d'une déclaration commune avec Nicolas Dupont-Aignan, samedi 29 avril 2017 à Paris. (CITIZENSIDE/SADAK SOUICI / CITIZENSIDE / AFP)