Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse qualifie Emmanuel Macron de "président pyromane" après ses propos sur les non-vaccinés

Marine Le Pen avait déjà employé le même terme à l'encontre du chef de l'Etat vendredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Valérie Pécresse lors d'une conférence de presse au siège de sa campagne pour l'élection présidentielle, à Paris, le 8 janvier 2022. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Les propos d'Emmanuel Macron sur sa volonté "d'emmerder" les non-vaccinés contre le Covid-19 ne lui ont pas fait perdre d'intentions de vote dans le premier sondage réalisé dans la foulée. Mais ses adversaires ne comptent pas laisser le chef de l'Etat s'en tirer à si bon compte. La candidate des Républicains à l'élection présidentielle, Valérie Pécresse, l'a ainsi qualifié de "président pyromane", lors d'une conférence de presse au siège de sa campagne samedi 8 janvier.

"Le rôle d'un président, c'est d'emmener les Français, pas de les emmerder. C'est de les considérer, pas de les déchoir de leur citoyenneté. La France aujourd'hui est trop fragile pour un président pyromane."

Valérie Pécresse, candidate des Républicains à la présidentielle

en conférence de presse

Volontairement ou non, la prétendante à l'Elysée emploie un terme déjà utilisé vendredi par Marine Le Pen. S'adressant à la presse à Béziers (Hérault), la candidate du Rassemblement national avait déclaré : "Avoir un pyromane qui vient faire sauter le débat, en quelque sorte, avec des propos qui sont d'une très grande violence, ne m'apparaît pas susceptible d'améliorer les solutions pour sortir de la crise sanitaire."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Election présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.