Présidentielle 2022 : "Nous n'allons pas modifier le système des parrainages par opportunisme", affirme Christophe Castaner

Le président du groupe La République en marche (LREM) à l'Assemblée nationale estime que le système doit évoluer mais pas "pour tel ou tel candidat". 

Article rédigé par
avec France Inter - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Christophe Castaner, président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, était l'invité de France Inter lundi 10 janvier 2022. (FRANCE INTER / RADIO FRANCE)

Christophe Castaner, président du groupe La République en marche (LREM) à l'Assemblée nationale, a estimé lundi 10 janvier sur France Inter qu'il faut changer la loi sur les parrainages pour l'élection présidentielle "mais nous n'allons pas modifier le texte par opportunisme pour tel ou tel candidat", a-t-il nuancé. Les candidats doivent réunir 500 parrainages d'élus locaux, qui sont publiés au Journal officiel, pour pouvoir se présenter officiellement.

Ce mécanisme est dénoncé par Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon (LFI). Valérie Pécresse estime de son côté que ce n'est pas démocratique et veut modifier la règle pour les candidats qui récoltent pour de 10% des intentions de vote dans les sondages. "Je pense qu'il faut donner plus de liberté de candidature, mais ne suis pas d'accord avec Valérie Pécresse", précise Christophe Castaner. "Je crois à la transparence. Il ne s'agit pas de cacher les parrainages pour les garantir. Il faut se demander s'il ne peut pas y avoir d'autres formes de parrainages que celles qui existent aujourd'hui, mais dans tous les cas dans la transparence."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.