Présidentielle 2022 : à la mi-journée, la participation est en retrait à Paris et en Seine-Saint-Denis

Publié Mis à jour
Présidentielle 2022 : à la mi-journée, la participation est en retrait à Paris et en Seine-Saint-Denis
Article rédigé par
J.-C. Batteria - France 3
France Télévisions

C’est l’heure du choix, pour les Français. Qui de Marine Le Pen ou d’Emmanuel Macron l’emportera ? La participation, c’est l’enjeu de ce scrutin, et on connaît désormais le chiffre à la mi-journée. Le point avec Jean-Christophe Batteria, en direct du ministère de l’Intérieur.

"C’est un léger sursaut par rapport au premier tour à la même heure, puisqu’on était à 25,48 %, donc on est un petit point au-dessus du chiffre du premier tour à la même heure. Par contre, on est deux points en-dessous du chiffre de 2017, qui était de 28,23 %. Ce chiffre de 26,41 % est très loin du record de 2007, et tout près en revanche du record de la participation la plus faible, celle de 2002, où on était à 26,19 % lors du duel Jacques Chirac-Jean-Marie Le Pen", explique Jean-Christophe Batteria, en direct du ministère de l’Intérieur.

Une heure de plus pour voter dans les grandes villes

Il y a traditionnellement de grandes disparités régionales, "on a le plus voté dans le Gers (Gascogne) à 34 %, on a aussi beaucoup voté dans le Pas-de-Calais à 30 %. En revanche on est en retrait en Corse, et puis comme traditionnellement on est en retrait en Ile-de-France, notamment à Paris et en Seine-Saint-Denis, où le taux de participation dépasse à peine les 15 %, mais dans les grandes villes on a une heure de plus pour voter. Car généralement les habitants des grandes villes votent tardivement", rappelle Jean-Christophe Batteria.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.