Présidentielle 2017 : la campagne publicitaire qui trouble les électeurs

Pour trouver des Assesseurs, la ville de Besançon (Doubs) n'a pas hésité à sortir les grands moyens. Retour sur une publicité pas comme les autres...

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

De loin, il y a comme un faux air de Saint-Valentin. Des cerises comme des fruits défendus, des couleurs qui flattent, des doux mots d'amour censés jeter le trouble, une ambiguïté légère qui titille l'oeil ou laisse indifférente, l'affiche porte à confusion. La vraie finalité ? C'est ce vilain mot : assesseur, personne chargée du fonctionnement des bureaux de vote.

Un leurre parfait

À Besançon (Doubs), il en faudra bientôt 200. Autrefois, ils étaient payés ce qui n'est plus possible. Alors, il faut compter sur les bénévoles et c'est bien le problème. "Le premier tour tombe pendant les vacances, le second tour tombe pendant le week-end du 8 mai, donc potentiellement, les gens vont partir trois jours", constate Franck Desgeorges, directeur de la relation avec l'usager. Sur internet, l'auteur de la campagne n'a pas hésité à emprunter les codes des sites de rencontres. Le leurre est parfait.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pour trouver des Assesseurs, la ville de Besançon (Doubs) n\'a pas hésité à sortir les grands moyens. Retour sur une publicité pas comme les autres...
Pour trouver des Assesseurs, la ville de Besançon (Doubs) n'a pas hésité à sortir les grands moyens. Retour sur une publicité pas comme les autres... (FRANCE 3)