Nouveau Front populaire : Alexis Corbière, non investi par LFI, dénonce une décision "irresponsable" de Jean-Luc Mélenchon

Le député sortant de Seine-Saint-Denis qualifie cette non-investiture de "punition pour avoir fait entendre des critiques en interne".
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Alexis Corbière, député sortant La France insoumise de Seine-Saint-Denis, invité de franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"Ce qui vient de se passer est irresponsable" et "mesquin", fustige samedi 15 juin sur franceinfo Alexis Corbière, député sortant La France insoumise de Seine-Saint-Denis. Il n'a pas été investi par LFI pour les législatives des 30 juin et 7 juillet. Il pointe "un responsable, Jean-Luc Mélenchon". 

"Jean-Luc Mélenchon a réglé un compte avec moi, avec mes amis", dénonce-t-il. Comme lui, Raquel Garrido et Danielle Simonnet ont été écartées pour les législatives. "On me fait payer le crime de lèse-Mélenchon", a écrit Raquel Garrido sur le réseau social X. "Honte sur toi JLM (Jean-Luc Mélenchon). C'est du sabotage. Mais je ferai mieux. Nous ferons mieux." Danielle Simonnet a dénoncé une "purge des députés engagés pour l'unité".

À propos de l'investiture d'Adrien Quatennens malgré sa condamnation pour violences conjugales, "Qui peut comprendre cela ?" interroge Alexis Corbière. "Je ne défends pas des places, mais une éthique politique", assure-t-il.

"Éviter que l'extrême droite arrive au pouvoir"

"Cela va créer un trouble qui n'est pas à la hauteur des enjeux", regrette Alexis Corbière sur franceinfo. "L'enjeu, c'est d'éviter que l'extrême droite arrive au pouvoir". D'autant plus que "ce qui passe avec le Nouveau Front populaire, c'est exactement la ligne que nous portions", estime-t-il. 

Il appelle toutefois "à voter pour les candidats Nouveau Front populaire" pour "battre l'extrême droite".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.