VIDEO. Municipales : une journée dans la peau d'un maire d'une petite ville

A Saint-Marcellin (Isère), Jean-Michel Revol partage son temps entre l'administration de sa commune et son métier d'instituteur.

SANDRINE ARAMON / SAMUEL GUIBOUT - FRANCE 3

Jean-Michel Revol est à la tête de Saint-Marcellin, une commune d'un peu plus de 8 000 habitants située en Isère. Candidat à sa réélection lors des élections municipales de 2014, il a laissé les caméras de France 3 le suivre pendant une journée.

L'édile enchaîne les rendez-vous, à l'exception d'un jour par semaine, au cours duquel il retrouve sa casquette d'instituteur. Un ancrage dans le quotidien qu'il juge salutaire, et qui lui permet également d'arrondir ses fins de mois. Son indemnité avant impôt sur le revenu est en effet d'un peu plus de 1 900 euros par mois.

De sensibilité de gauche, Jean-Michel Revol n'est pas encarté. Et il a rassemblé autour de lui des personnalités de tendances diverses. Il n'est d'ailleurs pas seul à avoir choisi de se passer de l'étiquette d'un parti pour demander la confiance de ses électeurs : ses deux adversaires ont fait le même choix.

Jean-Michel Revol, maire de Saint-Marcellin (Isère).
Jean-Michel Revol, maire de Saint-Marcellin (Isère). (SANDRINE ARAMON - SAMUEL GUIBOUT / FRANCE 3 / FRANCETV INFO)