Sarthe : des citoyens se présentent aux municipales pour éviter une mise sous tutelle de leur commune

La campagne officielle pour le deuxième tour des élections municipales débute lundi 8 juin. Il faut voter à nouveau dans près de 5 000 communes. Mais dans certaines villes, il n'y a pas eu de scrutin en mars dernier, faute de candidats.

France 2

Trop de travail, trop de temps passé. L'un est retraité, l'autre fait du commerce par Internet. Ils n'avaient pas trop envie de se représenter à la mairie de Saint-Georges-de-la-Couée (Sarthe) après leur premier mandat mais ils se sont dévoués sinon la mairie aurait disparu. "L'école a fermé en 1991, la Poste a fermé en 2002", explique Sylvain Bidier, candidat sans étiquette à la mairie de Saint-Georges-de-la-Couée.

Pas de liste déposée au premier tour

Il n'y a plus de commerces non plus. La commune compte 159 habitants et beaucoup de maisons vides. Pour le premier tour des municipales, aucune liste n'avait été déposée. Celui qui était jusque-là adjoint au maire a pris son bâton de pèlerin. "Chaque maison de Saint-Georges a été visitée. On voulait savoir si les gens voulaient s'investir pour la commune", précise Sylvain Bidier. Il a fallu trois semaines pour trouver une liste de 11 habitants qui voulaient bien se dévouer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme avec un masque en sortant d\'un isoloir le 15 mars 2020 à Bordeaux. 
Une femme avec un masque en sortant d'un isoloir le 15 mars 2020 à Bordeaux.  (NICOLAS TUCAT / AFP)