VIDEO. Municipales : Bartolone appelle les électeurs à "ne pas sacrifier" les maires de gauche

Le président socialiste de l'Assemblée nationale prône un "barrage" des républicains "pour qu'il n'y ait pas d'autres maires Front national".

Cette vidéo n'est plus disponible

Après un vote sanction au premier tour des élections, Claude Bartolone, le président socialiste de l'Assemblée nationale, appelle les électeurs à "ne pas sacrifier" les municipalités de gauche "qui ont fait le travail". "Attention, ne sacrifiez pas les maires et les équipes qui ont fait le travail au niveau local. Ne venez pas encore plus affaiblir la réponse sociale que souvent vous réclamez", a-t-il averti au micro de RTL, lundi 24 mars.

>Suivez toute l'actualité des municipales en direct

Faire "barrage pour qu'il n'y ait pas d'autre maire FN"

"Avant d'obtenir des résultats, un gouvernement qui arrive après dix ans de droite a besoin d'un minimum de temps. Mais quand on est dans la difficulté sociale, au chômage, qu'on a son pouvoir d'achat qui recule, quel que soit le travail fait par la municipalité sortante, on hésite, on doute", a argumenté le député PS de Seine-Saint-Denis.

Face à la percée du Front national, le socialiste plaide : "Pour tous les démocrates, il ne faut pas hésiter, il faut qu'il y ait barrage pour qu'il n'y ait pas d'autre maire FN". Y compris par des retraits de listes socialistes ? "Si c'est la solution, il faut le faire. Il ne faut pas laisser s'installer ce ferment de division de la société française."

Le président PS de l\'Assemblée nationale Claude Bartolone, LE 12 MARS 2014 à Montreuil (Seine-saint-Denis).
Le président PS de l'Assemblée nationale Claude Bartolone, LE 12 MARS 2014 à Montreuil (Seine-saint-Denis). (CITIZENSIDE / STÉPHANE ROUPPERT / AFP)