Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo A Reims, où le PS est menacé, le FN arbitrera le second tour

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
BEATRICE GELOT - FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le Front national, qualifié pour le second tour avec 16,01%, pourrait bénéficier à Adeline Hazan, la maire socialiste sortante, une proche de Martine Aubry.

Le député UMP Arnaud Robinet, qui conduit la liste UMP-UDI-MoDem, est arrivé en tête aux élections municipales à Reims (Marne) avec 39,63%. Il menace la maire sortante socialiste, Adeline Hazan (38,29%), qui avait conquis la ville en 2008. Le PS, inquiet d'un déficit de quelques centaines de bulletins, possède une petite réserve de voix à l'extrême gauche.

Adeline Hazan pourrait profiter de la position du FN

Le Front national, qualifié pour le second tour avec 16,01% (en progression de près de 12 points par rapport à 2008), pourrait bénéficier à Adeline Hazan. La maire socialiste, une proche de Martine Aubry, garde confiance, dit-elle, s'appuyant sur son bilan et constatant la baisse de huit points de la droite par rapport aux municipales de 2008 : "Cest plus qu'ouvert pour dimanche prochain", dit-elle. Arnaud Robinet croit que l'heure de la revanche a sonné pour l'UMP, mais craint la liste Front national de Roger Paris, arbitre du second tour.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Résultats du PS

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.