VIDEO. Abstention record et montée du FN à Lille, satisfaction en demie teinte pour Aubry

La percée du parti de Marine Le Pen est historique dans la région Nord/Pas-de-Calais, étendant son influence non seulement dans le bassin minier mais également dans les grandes villes.

BARBARA SIX - FRANCE 2

Le Front national réalise à Lille (Nord) un score bien au-delà de ses espérances (17,15%) aux élections municipales, dimanche 23 mars, et pousse Martine Aubry, maire sortante et candidate socialiste (34,86%, soit presque dix points de moins qu'en 2008) à une triangulaire avec l'UMP Jean-René Lecerf (22,73%). La percée du parti de Marine Le Pen est historique dans la région Nord/Pas-de-Calais dimanche au premier tour des élections municipales, étendant son influence non seulement dans le bassin minier mais également dans les grandes villes de la région, y compris à Lille.

L'UMP a déjà décidé son non-ralliement au FN

Le FN a pris exactement le même nombre de points que Martine Aubry a perdu par rapport à 2008, c'est-à-dire 11 points. Eric Dillies (17,15%), qui dépasse largement l'objectif qu'il s'était fixé, explique sa percée par "deux années de gouvernement socialiste absolument invraisemblables". Jean-René Lecerf de l'UMP a déjà décidé son non-ralliement au FN

Martine Aubry, maire sortante et candidate PS de Lille (Nord) devant la presse le 23 mars 2014 à Lille 
Martine Aubry, maire sortante et candidate PS de Lille (Nord) devant la presse le 23 mars 2014 à Lille  (CITIZENSIDE / THIERRY THOREL / APF)