VIDEO. Municipales : face au FN, le "front républicain" est une "idée folle" pour Guaino

"Ceux qui ont voté pour le Front national ont voulu dire quelque chose, nous devons l'entendre", estime le député UMP des Yvelines.

FRANCE 2

Le Front national a d'ores et déjà gagné 472 conseillers municipaux et sera présent dans 315 villes au second tour des élections municipales, selon son vice-président Florian Philippot. Face à cette forte progression du FN, un "front républicain" commun entre la droite et la gauche pour faire barrage aux candidats d'extrême droite serait une "idée folle", a lâché Henri Guaino, député UMP des Yvelines, lundi 24 mars sur France 2.

>Suivez toute l'actualité des municipales en direct

"Des positions très caricaturales pas encore essayées"

"Ceux qui ont voté pour le Front national ont voulu dire quelque chose, nous devons l'entendre", a assuré l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy. "Si la politique est abandonnée il ne faut pas s'étonner que les Français soit restent chez eux, soit votent pour des partis extrêmes qui ont des positions certes très caricaturales mais qu'ils n'ont pas encore essayées", a-t-il analysé.

Le député UMP des Yvelines Henri Guaino le 2 février 2014 à Paris.
Le député UMP des Yvelines Henri Guaino le 2 février 2014 à Paris. (ERIC FEFERBERG / AFP)