VIDEO. Elu maire d'Hénin-Beaumont, Steeve Briois va devoir faire ses preuves

Le secrétaire général du Front national a été élu maire dès le premier tour dans cette commune du Pas-de-Calais laminée par le chômage et dégoûtée par le bilan du PS local.

Voir la vidéo
Boeing disparu dans l'océan Indien : détresse et cris de douleurs des familles APTN et CNN Des cris et des sanglots ont accueilli, lundi 24 mars, à Pékin (Chine), l'annonce par le Premier ministre malaisien Najib Razak, que l'avion de Malaysia Airlines d

"Je n'ai pas dormi de la nuit", confie Steeve Briois, lundi 24 mars au matin, au lendemain de sa fracassante victoire, dès le premier tour des élections municipales à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). Le nouveau maire de la commune, secrétaire général du Front national, va prendre ses quartiers dans le bureau du premier édile. "C'est bizarre", reconnaît-il, face à la caméra de France 3.

Suivez toute l'actualité des municipales en direct

"Je n'ai pas pour habitude de couper les têtes"

Le travail exhaustif de terrain, depuis deux décennies, a finalement payé, de façon spectaculaire avec une élection, bouleversant l'équilibre politique au cœur du bassin minier. Mais les vraies difficultés commencent pour le maire FN qui promet une gestion financière et politique au-dessus de tout soupçon à une population laminée par le chômage et dégoûtée par le bilan du PS local.

"Je n'ai pas pour habitude de couper les têtes. Il n'y aura pas de révolution. Il n'y aura pas de guillotine", assure-t-il. L'élu prendra officiellement ses fonctions lors du prochain conseil municipal, qui pourrait se tenir dimanche.

Le secrétaire général du Front national, Steeve Briois, nouveau maire de Hénin-BEaumont (Pas-de-Calais), arrive à la mairie, le 24 mars 2014.
Le secrétaire général du Front national, Steeve Briois, nouveau maire de Hénin-BEaumont (Pas-de-Calais), arrive à la mairie, le 24 mars 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)