Présidentielle : le clivage entre les électeurs des villes et des campagnes

Pour en savoir plus sur le vote Front national, Guillaume Daret dresse le clivage existant entre les électeurs des villes et des campagnes. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Marine Le Pen arrive en tête dans plus de la moitié des communes de France pour ce premier tour de la présidentielle le dimanche 23 avril. 19 000 villes contre 7 200 pour Emmanuel Macron. "Ces communes où le Front national s'impose, ce sont beaucoup de communes rurales. C'est intéressant, on voit que plus la taille des communes est petite, plus le score de Marine Le Pen est important", explique Guillaume Daret.

Les centres-villes aisés votent pour Macron

Marine Le Pen recueille 26,76% des suffrages dans les villes de moins de 2 000 habitants. "Un exemple, Brachay en Haute-Marne, 55 habitants, a voté à 83,72% pour Marine Le Pen. Emmanuel Macron, c'est l'inverse. Il a reçu les suffrages en grande majorité des centres-villes aisés, des grandes villes. Il a fait plus de 27% dans les villes de plus de 200 000 habitants. À Paris, il a recueilli 34,83% des suffrages, c'est dix points de plus que le score national", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen s\'adresse à ses supporters au soir du premier tour de la présidentielle, le 23 avril 2017.
Marine Le Pen s'adresse à ses supporters au soir du premier tour de la présidentielle, le 23 avril 2017. (RAPHAEL LAFARGUE / ANADOLU AGENCY / AFP)