Cet article date de plus de sept ans.

Municipales : pour discréditer le PS, un candidat du Front de gauche relaie des SMS anti-mariage homo

A Aubervilliers, un colistier du communiste Pascal Beaudet a relayé des SMS appelant la communauté musulmane à ne pas voter pour le PS à cause, entre autres, de l'ouverture du mariage aux couples homosexuels.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, le 6 mars 2014 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). (THOMAS BAIETTO / FRANCETV INFO)

Najat Vallaud-Belkacem ne s'attendait sans doute pas à un tel accueil. La visite, jeudi 6 mars, de la ministre des Droits des femmes à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) pour soutenir le maire socialiste, Jacques Salvator, candidat à sa réélection fin mars, a été précédée de curieux SMS, que francetv info a consultés.

"Avis à tous les musulmans !!! Alors que J. Salvator veut attirer le vote des musulmans d'Aubervilliers aux élections municipales, il reçoit aujourd'hui la ministre Najet [sic] Vallaud-Belkacem..." explique un premier message. "Cette dernière a été à l'origine de plusieurs choses : elle a soutenu le mariage gay, la loi sur les mamans voilées qui accompagnent leurs enfants aux sorties scolaires", explique un deuxième message. Un troisième SMS enfonce le clou : "Musulmans = Anti-PS au niveau national et local !!! Vote sanction !!".

"Je ne l'ai pas envoyé à beaucoup de personnes"

Dans cette ville de la banlieue rouge, repeinte en rose en 2008, la lutte est âpre entre le Front de gauche, bien décidé à prendre sa revanche, et le Parti socialiste. Pour l'équipe du maire socialiste sortant, le coup vient donc du camp communiste. "Cela m'étonnerait que cela vienne de quelqu'un d'autre", lâche un candidat socialiste dans cette ville où la droite fait de la figuration à chaque scrutin.

L'un des colistiers de la liste du Front de gauche est pointé du doigt. Contacté, l'intéressé dément être l'auteur des SMS. "Je n'aurais pas écrit ce genre de messages parce que je pense qu'une campagne se joue sur le travail de terrain et les idées, pas sur des manipulations", explique-t-il. Il reconnaît pourtant avoir relayé le message : "Je ne l'ai pas envoyé à beaucoup de personnes, peut-être deux, trois ou quatre (...) et les personnes à qui je l'ai envoyé l'avaient déjà reçu auparavant."

"Je ne me reconnais pas dans ce SMS"

Le jeune homme jure n'avoir aucune intention électorale. "Je ne l'ai pas fait circuler pour réveiller des consciences (...), je l'ai envoyé à des amis pour leur demander ce qu'ils en pensaient", martèle-t-il, avant d'écourter la conversation, agacé.

Tête de liste du Front de gauche, le communiste Pascal Beaudet, qui dit tout ignorer de l'affaire, condamne le contenu des messages. "Je ne me reconnais absolument pas dans ce SMS. Les valeurs de la République sont indiscutables", confie l'ancien maire. Dans un communiqué, l'association des musulmans d'Aubervilliers, qui reçoit tous les candidats lundi, appelle "à ne pas instrumentaliser l'islam à des fins politiques".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Municipales

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.