Municipales : LREM "regrette" la décision de Cédric Villani, sans l'exclure du parti

Le député, écarté de l'investiture LREM à la mairie de Paris, a annoncé qu'il présentait une candidature dissidente aux municipales dans la capitale.

Benjamin Griveaux est le candidat officiel de LREM à la mairie de Paris. 
Benjamin Griveaux est le candidat officiel de LREM à la mairie de Paris.  (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

La République en marche (LREM) a "regretté", mercredi 4 septembre, la candidature dissidente de Cédric Villani aux élections municipales à Paris, tout en indiquant que le député de l'Essonne ne serait pas exclu afin de ne pas tomber "dans la division".

"Ce choix va à l'encontre des règles collectives du Mouvement auquel il appartient et rompt l'engagement qu'il avait pris devant la Commission Nationale d'Investiture de soutenir le candidat qui serait désigné" en juillet, en l'occurrence Benjamin Griveaux, a indiqué le parti dans un communiqué.

"J'ai pu mesurer les limites du fonctionnement d'appareil politique"

Quelques minutes plus tôt, le député Cédric Villani, écarté de l'investiture LREM à la mairie de Paris, avait annoncé qu'il présentait une candidature  lors d'une déclaration dans une brasserie du XIVe arrondissement. "Je vous annonce, ce 4 septembre, que j'ai décidé d'être candidat à la prochaine élection du maire de Paris", a-t-il lancé devant de nombreux journalistes et des militants le mathématicien, éconduit en juillet par la Commission nationale d'investiture de La République en marche au profit de Benjamin Griveaux. "J'ai pu mesurer les limites du fonctionnement d'appareil politique que nous dénoncions il y a peu", a-t-il poursuivi, entouré de ses soutiens, mettant ainsi fin à un secret de polichinelle autour de ses ambitions. "J'ai attendu, avant d'en tirer les enseignements, de prendre ce temps d'écoute et de consultation" auprès "des amis, des proches, des soutiens, des experts", s'est-il justifié, sous les cris de "Villani Paris".