Municipales : les grands travaux reprennent avant les élections

Partout en France, à neuf mois des municipales, les travaux se multiplient. La commande publique a augmenté de 2 milliards d'euros en un an, c'est ce qu'on appelle le cycle électoral.

FRANCE 2

Lyon (Rhône) a choisi de s'offrir un visage rayonnant, avec un nouveau cœur de ville d'ici l'année 2020. Pour cela, les rues piétonnes sont balafrées, riverains et commerçants sont obligés de slalomer entre les chantiers. La fin des travaux est prévue cette année, et les Lyonnais devraient avoir un centre-ville entièrement rénové avant de voter pour les élections municipales en 2020. La métropole de Lyon ne s'en cache pas, la fin du chantier est aussi un enjeu politique.

25% de commande publique supplémentaire

Des travaux qui s'accélèrent en fin de mandat, c'est un phénomène classique, nommé cycle électoral par les collectivités locales. En Haute-Savoie, Annecy aussi multiplie les chantiers : travaux de voirie, complexes sportifs ou bâtiments administratifs. Entre 2018 et 2019, il y a 25% de commande publique supplémentaire. Les collectivités locales ont consenti des efforts pour maîtriser leurs dépenses de fonctionnement et investir de nouveau. Une manne financière qui tombe bien à moins d'un an des élections municipales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le maire de Lyon, ancien ministre de l\'Intérieur, Gérard Collomb, lors d\'une conférence de presse donnée à l\'Hôtel de ville de Lyon, le 6 juin 2019. 
Le maire de Lyon, ancien ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, lors d'une conférence de presse donnée à l'Hôtel de ville de Lyon, le 6 juin 2019.  (JEFF PACHOUD / AFP)