Municipales : égalité parfaite entre les deux listes concurrentes d'un village alsacien

Le maire sortant et son opposant ont chacun obtenu 50% des voix à Dannemarie (Haut-Rhin), lors du premier tour de l'élection municipale dimanche 23 mars. Il faudra les départager au second tour.

Les deux listes en concurrence à Dannemarie (Haut-Rhin) ont récolté 50% des voix lors du premier tour de l\'élection municipale, dimanche 23 mars.
Les deux listes en concurrence à Dannemarie (Haut-Rhin) ont récolté 50% des voix lors du premier tour de l'élection municipale, dimanche 23 mars. ( GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO )

Pile poil. Les deux seules listes en présence dans le village alsacien de Dannemarie (Haut-Rhin) ont fait jeu égal lors du premier tour de l'élection municipale, dimanche 23 mars, et obtenu chacun 50% des suffrages. Ce résultat rarissime entraîne l'organisation inattendue d'un second tour de scrutin.

Dans cette commune de 2 300 habitants proche de Mulhouse, le maire sortant Paul Mumbach et son opposant Frédéric Hug (tous deux sans étiquette), ont très précisément recueilli chacun 468 voix.

"La même probabilité que de gagner au loto"

"C'est sans doute la même probabilité que de gagner au loto", a commenté Paul Mumbach, considéré avant le premier tour comme favori. "Quand je pense que j'ai refusé un électeur qui s'est présenté pour voter 30 secondes après 18 heures..." Face au résultat, l'élu s'est retrouvé fort dépourvu. "C'est assez inédit, on a dû appeler la préfecture pour savoir ce qu'il fallait faire." Les autorités ont alors expliqué que les deux listes devaient être départagées par un second tour.

En cas de nouvelle égalité, prime aux plus âgés

En cas de nouvelle égalité, c'est la liste qui présente la moyenne d'âge la plus élevée qui l'emporte. "Je n'ai pas calculé notre moyenne d'âge, de toute façon c'est presque impossible qu'on soit obligé d'en passer par là", a toutefois réagi Paul Mumbach. Dans le camp d'en face, les opposants eux ont sorti la calculette. "C'est nous les plus âgés. Mais nous préfèrerions que les gens s'expriment clairement", a souligné Frédéric Hug. 

Un problème se pose pour les électeurs qui ont voté par procuration. "Nous leur avions dit que la procuration pour le premier tour suffisait, qu'un deuxième tour était impossible", soupire en effet le maire.