Cet article date de plus d'un an.

Municipales à Paris : "Rachida Dati est la plus coriace", analyse le bras droit d'Anne Hidalgo

Publié
Article rédigé par
Radio France

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la Maire de Paris et directeur de campagne d’Anne Hidalgo, est l'invité de franceinfo le 29 février 2020.

"Rachida Dati est la plus coriace parce qu'elle renoue avec un discours très dur d'une droite très réactionnaire", a affirmé sur franceinfo samedi 29 février Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris et directeur de campagne d'Anne Hidalgo. Par ailleurs, en pleine crise du coronavirus, Emmanuel Grégoire a rappelé qu'il jugeait "incongru" qu'Agnès Buzyn ait quitté ses fonctions de ministre de la Santé.

"Une droite très réactionnaire qui a une relation très élastique avec la vérité"

"Rachida Dati est la plus coriace parce qu'elle renoue avec un discours très dur d'une droite très réactionnaire qui flirte très souvent avec le mensonge, qui a une relation très élastique avec la vérité, que ce soit sur les sujets de sécurité, sur les sujets budgétaires, sur les sujets de politiques sociales", détaille Emmanuel Grégoire.

Et le directeur de campagne d'Anne Hidalgo d'illustrer son propos avec un "exemple", signe de la "duplicité" de Rachida Dati : "Elle reproche à la majorité actuelle la ghettoïsation de Paris, mais peu de gens ont mis autant d'énergie qu'elle pour empêcher les politiques de rééquilibrage territorial."

Elle empêche la construction de logements sociaux dans les quartiers riches de Paris parce qu'elle considère que ce n'est pas digne des arrondissements de l'ouest. Nous allons donc dénoncer cette duplicité.

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la Maire de Paris

à franceinfo

Quant à l'arrivée d'Agnès Buzyn, à la suite du retrait de Benjamin Griveaux, cela "ne change pas grand-chose sur le fond". "Agnès Buzyn a repris le projet de Benjamin Griveaux, donc le casting change mais le projet reste le même. Ce qui importe le plus, c'est le projet, moins l'incarnation", juge Emmanuel Grégoire.

Emmanuel Grégoire qui rappelle enfin qu'il trouve "incongru" qu'Agnès Buzyn ait quitté ses fonctions de ministre de la Santé; surtout "dans un contexte sanitaire si explosif", affirme-t-il, faisant ainsi référence à la crise du coronavirus.


Voici la liste de dépôt de candidatures pour les élections municipales dans le 12e arrondissement de Paris en cours de validation et non définitive citée par la préfecture d'Île-de-France : Emmanuel Grégoire (Anne Hidalgo – Paris en commun), Georges Millot (Lutte ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs), Valérie Montandon (ENGAGÉS POUR CHANGER PARIS AVEC Rachida Dati), Clément Bony (Décidons Paris 12), Emmanuelle Pierre-Marie (L’écologie pour Paris 12 avec David Belliard), Patrick Rebourg (Le nouveau Paris 12), Sandrine Mazetier (Ensemble pour Paris avec Agnès Buzyn), Annick Magnan (AIMER PARIS).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.