Municipales 2020 : découvrez qui est candidat dans votre commune avec notre moteur de recherche

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Une carte électorale. (VALENTINO BELLONI / HANS LUCAS / AFP)

Les 15 et 22 mars, les Français sont appelés aux urnes pour renouveler les conseillers municipaux dans près de 35 000 communes.

L'heure de choisir le prochain maire de votre commune a bientôt sonné. Quelque 47 millions d'électeurs français sont appelés à voter lors des élections municipales, les 15 et 22 mars. Un scrutin indispensable pour l'ancrage territorial des partis et particulièrement pour la majorité, à deux ans de la prochaine présidentielle. Mais qui se présente chez vous ? Vous pouvez retrouver l'ensemble des candidats et des listes dans notre moteur de recherche. Ces informations seront ensuite complétées par les résultats des scrutins à partir du 15 mars, à 20 heures.

Retrouvez la liste des candidats aux municipales dans notre moteur de recherche (franceinfo.fr)

>> Municipales 2020 : voici notre moteur de recherche

Dans chaque commune, vous pouvez donc retrouver l'ensemble des candidats officiels pour le premier tour des élections municipales. Il est aussi possible d'en savoir davantage sur l'historique politique de votre ville ou village, avec les résultats des élections municipales précédentes en 2014, ainsi que des élections plus récentes aux présidentielles et européennes. Enfin, vous pouvez demander à être alerté en temps réel par mail des résultats de la commune de votre choix. Cette fonctionnalité est également disponible sur notre application franceinfo.

>> Municipales 2020 : abonnez-vous aux alertes résultats par commune

Les enjeux dans les grandes villes

Quelques villes vont être particulièrement scrutées lors de ces élections municipales. La première d'entre-elle est Paris. C'est bien sûr la ville symbole que tout parti politique rêve de décrocher. D'abord à droite, la capitale a basculé à gauche en 2001 avec Bertrand Delanoë. Sa première adjointe, Anne Hidalgo, lui a succédé en 2014. Avec l'arrivée de La République en marche dans le jeu politique, cette élection 2020 risque d'être encore plus compliquée, et ce alors que le mode de scrutin n'est déjà pas simple.

Deux autres villes votent par arrondissement ou secteur les 15 et 22 mars : Lyon et Marseille. Dans la capitale des Gaulles, la succession de Gérard Collomb est sur toutes les lèvres. L'ancien ministre de l'Intérieur se présente cette fois pour les élections métropolitaines. Dans la cité phocéenne, c'est une nouvelle ère qui va commencer, puisque Jean-Claude Gaudin ne se représente pas, après quatre mandats consécutifs.

Parmi les métropoles françaises, plusieurs vont également être observées de près. C'est le cas à Lille, où Martine Aubry se représente pour un quatrième mandat face notamment à son ancienne directrice de cabinet qui a rejoint LREM. A Strasbourg, la succession de Roland Ries a aiguisé les appétits des Verts et de LREM. A Bordeaux, les habitants vont pouvoir décider s'ils décident de fermer le chapitre Juppé, en lui préférant l'un de ses opposants, ou s'ils préfèrent la continuité avec son héritier. A Toulouse, la valse de deux anciens maires, la trahison d'un adjoint et une alliance citoyenne écolo a animé la campagne.

Deux modes de scrutin

Un rappel pour bien comprendre la présentation des candidats et des listes pour les élections municipales : il existe deux modes de scrutin différents. Dans les communes de moins de 1 000 habitants, les conseillers municipaux sont élus au scrutin majoritaire, plurinominal, à deux tours. L'électeur peut voter pour des candidats qui se présentent individuellement, ou par liste, il peut ajouter ou retirer des noms sur un bulletin de vote et la parité n'est pas requise. Dans celles de plus de 1 000 habitants, les conseillers sont élus au scrutin de liste à deux tours, avec prime majoritaire à la liste arrivée en tête. Les listes doivent comporter autant de noms que de sièges à pourvoir et autant d'hommes que de femmes, avec l'alternance obligatoire.

Enfin, toutes les listes qui se présentent dans des communes de plus de 3 500 habitants comportent une nuance politique, que vous pouvez retrouver dans notre moteur de recherche. Cette nuance est attribuée par les préfectures afin de pouvoir analyser les résultats politiques des élections municipales au niveau national. Elles ne correspondent pas forcement aux étiquettes des partis mais donnent une indication sur la tendance de la liste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.