LREM : une route encore longue et sinueuse pour les municipales

La République en marche a fait sa rentrée à Bordeaux (Gironde) à six mois des élections municipales. Les militants ont eu droit à des clarifications, notamment celles du Premier ministre Edouard Philippe.

FRANCEINFO

Ensemble sur la même scène à Bordeaux (Gironde) dimanche 8 septembre pour le Campus des territoires de La République en marche, pourtant le rassemblement avec le MoDem n'est pas évident. Pour les élections municipales, François Bayrou met en garde : "Si on choisissait de transformer l'élection municipale en élection d'appareils contre appareils, alors on serait sûr de perdre", a lancé l'allié de la majorité avec qui les discussions ne seront pas si simples.

LREM sous tension

De son côté, le Premier ministre Edouard Philippe a mis fin aux rumeurs concernant sa candidature à Paris au printemps 2020. Ancien maire du Havre (Seine-Maritime), il sait le défi de l'implantation locale très compliqué. "On ne vote, lors d'une élection municipale, jamais pour une étiquette. On vote pour une femme ou pour un homme, on vote pour une équipe, on vote pour un projet", a précisé le chef du gouvernement. Couacs et divisions se multiplient. Après Paris, d'autres candidats dissidents pourraient se déclarer, ce qui inquiète des militants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le gouvernement et les dirigeants de LREM réunis lors du campus du parti, le 8 septembre 2019, à Bordeaux. 
Le gouvernement et les dirigeants de LREM réunis lors du campus du parti, le 8 septembre 2019, à Bordeaux.  (GEORGES GOBET / AFP)