Le Rassemblement national n'ira pas seul aux municipales de Paris

Le parti d'extrême droite a décidé de rejoindre une alliance emmenée par le magistrat Serge Federbusch, décrit comme un "patriote parisien".

Le conseiller régional d\'Ile-de-France Wallerand de Saint-Just lors du lancement de la campagne européenne du RN, le 13 janvier 2019 à Paris.
Le conseiller régional d'Ile-de-France Wallerand de Saint-Just lors du lancement de la campagne européenne du RN, le 13 janvier 2019 à Paris. (YANN CASTANIER / HANS LUCAS / AFP)

Le RN va rejoindre la liste "Aimer Paris" du magistrat libéral Serge Federbusch en vue des élections municipales de Paris. "Il y a 20 élections différentes à Paris. Dans certains arrondissements, il y aura des candidats qui seront du RN et d'autres qui n'en seront pas", a précisé Wallerand de Saint-Just à franceinfo. Ce dernier décrit Serge Federbusch comme un "patriote parisien" qui connaît "parfaitement toutes les arcanes de la politique parisienne". Cette information a également été confirmée à France 3 Paris Ile-de-France par Aurélien Legrand, vice-président du groupe RN.

Vers un soutien de Debout la France ?

Historiquement, le RN (ex-FN) ne recueille pas de bons scores dans la capitale. Il y a cinq ans, Wallerand de Saint-Just avait simplement recueilli 6,26% des voix au premier tour de la municipale. Le parti d'extrême droite a donc préféré rejoindre une alliance pour présenter des candidats dans certains arrondissements. Désormais, Serge Federbusch pourrait être tenté d'obtenir le soutien du parti Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan. Interrogé par Le Figaro, ce magistrat libéral explique vouloir "éviter le drame d'un nouveau mandat d'Anne Hidalgo ou l'élection de Benjamin Griveaux, ersatz local fabriqué par Emmanuel Macron".