Communes : 49 % des maires ne veulent pas se représenter

Alors que le congrès des maires de France s'ouvrira mardi 20 novembre, une étude révèle que le ras-le-bol chez nos maires s'aggrave. En plateau, Jean-Baptiste Marteau fait le point sur la situation. 

Voir la vidéo

Les maires de France en ont ras-le-bol. C'est ce que révèle une étude jeudi 15 novembre. En plateau, Jean-Baptiste Marteau, fait le point sur le sujet. "Les maires ne veulent pas se représenter aux prochaines élections. Ce n'est pas vraiment nouveau, déjà aux dernières municipales, 40% des maires n'avaient pas été réélus. Mais ce phénomène semble s'amplifier. Selon une étude, 49% des maires souhaitent arrêter tous leurs mandats en 2020. Cela touche surtout les petites communes, avec 55% des maires dont les villes ont moins de 500 habitants, contre seulement 9% des maires aux communes de plus de 300 000 habitants", explique le journaliste.

2% des maires ont moins de 40 ans

"Les raisons de ce ras-le-bol sont multiples, mais le premier motif énoncé par plus de 70% des maires, c'est la vie personnelle et familiale", poursuit-il, en précisant que la fonction de maire attire de moins en moins les jeunes. "En 1983, 30% des maires avaient plus de 60 ans, aujourd'hui, en 2018, ils sont 63%. Et dans le même temps, la part des jeunes s'effondre. En 1983, ils étaient 12% à avoir moins de 40 ans, aujourd'hui ils ne sont que 2%", conclut Jean-Baptiste Marteau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les requérants invoquaient principalement l\'article 9 de la Convention européenne des droits de l\'homme qui proclame le \"droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion\".
Les requérants invoquaient principalement l'article 9 de la Convention européenne des droits de l'homme qui proclame le "droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion". (PASCAL DELOCHE / AFP)