Municipales : à Lyon, les écologistes tentent de trouver leur place entre les deux candidats de la majorité

Selon une enquête Ipsos – Sopra-Steria pour franceinfo, France Bleu et "Le Progrès", la liste EELV de Bruno Bernard obtiendrait 19% des suffrages au premier tour, derrière Gerard Collomb (LREM) qui obtiendrait 31%, mais devant David Kimelfeld, candidat LREM dissident. 

Les membres de la liste Europe Ecologie Les Verts pour les élections municipales à Lyon, le 5 novembre 2019.
Les membres de la liste Europe Ecologie Les Verts pour les élections municipales à Lyon, le 5 novembre 2019. (NICOLAS LIPONNE / NURPHOTO)

A Lyon, les écologistes ont déjà débuté leur campagne sur le terrain. Pas de temps à perdre dans la deuxième métropole de France qui verra s'affronter le 15 mars prochain le maire sortant Gérard Collomb, et son dauphin David Kimelfeld.

Pour les écologistes en embuscade, il s'agit d'abord de démontrer qu'ils agissent pour le quotidien des habitants de l'agglomération. Béatrice Vessiller pilote la politique de rénovation de l'habitat sur toute la métropole, "dans le cadre du plan climat, afin de réduire nos émissions de gaz à effet de serre, nos consommations d'énergie dans les logements de la métropole," explique-t-elle. A l'image de l'opération qu'elle mène en ce moment à Villeurbanne, dans une résidence des années 1960 en cours de rénovation. "Cette opération est assez illustratrice puisque dans cette copropriété de 210 logements, c'est bien grâce à notre accompagnement métropolitain que la copropriété est passée d'un projet de rénovation de façade au départ à un projet ambitieux de rénovation pour atteindre un niveau bâtiment basse consommation."

Villeurbanne, l'eldorado des écolos 

Un programme baptisé ÉcoRénov et financé en partie par la métropole. Un coup de pouce qui a convaincu cet habitant de la résidence : "Par la rénovation, on vient isoler l'extérieur et on a une amélioration au niveau de la ventilation, donc on va  gagner en confort journalier. Les aides représentent 50% du budget sur un budget de trois millions. Ça commence à faire pas mal."

Villeurbanne, nouvel eldorado des écolos ? Béatrice Vessiler, élue depuis 2001 et bien connue, convoite le fauteuil de maire. Mais à Lyon, à la métropole, c'est une autre affaire, les têtes de liste des Verts sont des inconnus. Ce ne sera pas forcément un handicap, d'après Bruno Bernard qui mène la liste pour la métropole. Europe Ecologie, selon lui, surfe sur une vague porteuse. "Oui, aujourd'hui, les écologistes peuvent diriger la métropole de Lyon et les villes de Lyon et Villeurbanne, et d'autres villes dans l'agglomération. Nous souhaitons offrir de nouvelles alternatives à la voiture. Cela passe par une augmentation forte des transports en commun, des petites lignes aux grandes lignes. Cela passe aussi par un développement du vélo."

Il y a eu des choses de faites, notamment grâce aux élus écologistes dans la rénovation des bâtiments, le développement du compostage ou des transports en commun. Mais aujourd'hui, il faut aller beaucoup plus loin et beaucoup plus vite.Bruno Bernard, tête de liste EELVà franceinfo

Selon, le sondage* pour franceinfo, la lutte contre la pollution est la première préoccupation des électeurs de l'agglomération.

*Enquête réalisée par Ipsos du 7 au 9 novembre 2019 sur un échantillon de 608 personnes inscrites sur les listes électorales de la métropole de Lyon constituant un échantillon représentatif des habitants âgés de 18 ans et plus de la métropole de Lyon. Echantillon interrogé par téléphone, méthode des quotas.