Municipales à Bordeaux : un fief de droite menacé ?

J-5 avant le premier tour des élections municipales. À Bordeaux (Gironde), depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le maire de droite est élu dès le premier tour. Après Chaban-Delmas et Juppé notamment, la tâche s'annonce plus ardue pour leurs successeurs. 

France 2

Bordeaux (Gironde) était jusque là un bastion indéboulonnable de la droite, qui règne depuis 70 ans sur la capitale girondine. Mais cette fois-ci, Bordeaux semble avoir du mal à trouver un nouveau baron. Deux hommes font la course en tête, tandis que deux autres peuvent faire pencher la balance. La compétition n'a jamais été aussi serrée. 

"La ville est prête à basculer"

Cela fait maintenant un an qu'Alain Juppé a quitté la mairie pour laisser la place à son dauphin. Mais les Bordelais ont toujours du mal à tourner la page. Pour Nicolas Florian, le successeur d'Alain Juppé, la campagne ne se passe pas comme prévu. Il risque de ne pas être élu depuis le premier tour, ce qui serait une première depuis 1947. Alors il joue à fond la carte de la filiation. Mais à gauche, un écologiste a réussi à rallier autour de lui les Socialistes et les communistes. "La ville est prête à basculer. Pour une fois, les Bordelais sont prêts à être transgressifs", assure Pierre Hurmic, tête de liste "Bordeaux respire !"

Le JT
Les autres sujets du JT
Une carte électorale.
Une carte électorale. (VALENTINO BELLONI / HANS LUCAS / AFP)