CARTE. Présidentielle : la France du vote blanc au second tour

Plus de 3 millions d'électeurs, soit environ 8,74% des votants, ont opté pour un bulletin blanc ou nul lors du second tour de l'élection présidentielle.

LE VOTE BLANC (EN % DES VOTANTS)
  • 0
  • 100

Ils ont refusé de choisir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Quelque 8,57% des votants ont opté pour un bulletin blanc lors du second tour de l'élection présidentielle, auquel il faut ajouter plus d'un million de bulletins nuls. Il s'agit d'un record pour une élection présidentielle sous la Ve République. Le vote blanc est très fort à l'intérieur des terres du pourtour méditerranéen, dans les Pyrénées et dans la "diagonale du vide" (de la Meuse aux Landes).

"On voit se manifester un mécontentement"

"Le vote blanc a une part tout à fait importante dans ce second tour. Il est probablement en majorité issu des électeurs du premier tour de Jean-Luc Mélenchon, mais aussi des fillonistes", analyse pour franceinfo Anne Muxel, directrice de recherche au Cevipof et spécialiste du comportement électoral. "Par ce score, on voit se manifester un mécontentement, ou en tout cas l’impossibilité, pour certains électeurs, de s’exprimer face à ce choix."

Une partie des électeurs a marqué un désaccord face à cet affrontement, face à l'offre politique proposée.Anne Muxelà franceinfo

Selon cette spécialiste de l'abstention, le nouveau président élu ferait bien de regarder ces résultats de plus près : "Pour ce qui en est des enseignements que peut en tirer Emmanuel Macron, l’augmentation du vote blanc montre qu’une partie des Français ne sont pas convaincus, qu’ils ont refusé de se ranger derrière un vote par défaut en sa faveur."