Vidéos Elections législatives : Raphaël Glucksmann pose cinq conditions pour une union de la gauche et propose le nom de Laurent Berger pour le poste de Premier ministre

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Glucksmann propose Laurent Berger pour le poste de Premier ministre
Raphaël Glucksmann propose le nom de Laurent Berger comme Premier ministre Glucksmann propose Laurent Berger pour le poste de Premier ministre (FRANCE 2)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
La tête de liste PS-Place publique aux élections européennes s'est exprimée au JT de 20 heures de France 2 au lendemain de l'annonce par le président de la République de la dissolution de l'Assemblée nationale.

Raphaël Glucksmann propose que Laurent Berger devienne Premier ministre en cas de victoire de la gauche aux législatives des 30 juin et 7 juillet. "Je pense qu'il y a une figure de la société civile qui est capable d'apaiser, qui est l'antithèse du président actuel, qui ne jouera pas avec les institutions, qui réconciliera les Français, qui portera un projet de justice sociale et d'écologie", a dit lundi 10 juin la tête de liste des socialistes aux européennes, sur le plateau du "20 heures" de France 2.

L'ancien secrétaire général de la CFDT, qui "a incarné la lutte contre la réforme des retraites" serait, selon Raphaël Glucksmann, "la personne idoine" à la tête d'un gouvernement issus d'une union des gauches et des écologistes.

Des conditions pour "ne pas refaire la Nupes" 

Raphaël Glucksmann, a énuméré ses conditions "pour donner un cap clair" en vue d' une union de la gauche aux législatives anticipées. "D'abord un soutien indéfectible à la construction européenne, (...) à la résistance ukrainienne", ainsi que "l'abrogation" de plusieurs réformes emblématiques d'Emmanuel Macron comme la réforme des retraites, la réforme de l'assurance chômage, ainsi que de la loi immigration. Viennent enfin "une accélération de la transition écologique"  et "un rejet de la brutalisation de la vie politique, des insultes, des fake news, des calomnies". "Si ces conditions ne sont pas remplies, on ne fait pas ça", a-t-il prévenu. 

"On ne va pas refaire la Nupes" : Raphaël Glucksmann pose cinq conditions pour une alliance à gauche

Objectif de ces conditions : "ne pas refaire la Nupes", a expliqué Raphaël Glucksmann, alors que l'alliance entre le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et Europe Ecologie - Les Verts, créée à l'occasion de la campagne des législatives de 2022 n'a pas maintenu l'unité, partant divisée pour les Européennes. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.