Vidéo Législatives : François Hollande justifie sa candidature en Corrèze au nom du PS par une "situation exceptionnelle" et la montée de l'extrême droite

Publié
Durée de la vidéo : 10 min
Législatives : "A situation exceptionnelle, décision exceptionnelle", déclare François Hollande pour justifier sa candidature en Corrèze
Législatives : "A situation exceptionnelle, décision exceptionnelle", déclare François Hollande pour justifier sa candidature en Corrèze Législatives : "A situation exceptionnelle, décision exceptionnelle", déclare François Hollande pour justifier sa candidature en Corrèze (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
L'ex-président socialiste assure que de nombreux autres candidats potentiels à l'investiture socialiste dans la circonscription lui ont "demandé" d'être le candidat du PS, "compte tenu de la gravité de la situation".

"Si j'ai pris cette décision, c'est parce que j'ai estimé que la situation était grave." "A situation exceptionnelle, décision exceptionnelle", a déclaré l'ancien président François Hollande pour justifier sa candidature aux législatives dans la 1re circonscription de Corrèze, lors d'une prise de parole à Tulle (Corrèze), samedi 15 juin.

"Jamais l'extrême droite n'a jamais été aussi proche du pouvoir depuis la Libération", alerte François Hollande, qui regrette également l'installation "d'une confusion politique regrettable" depuis le début de la campagne pour les législatives anticipées. C'est pour faire barrage à l'extrême droite que l'ex-président explique avoir décidé de soutenir le nouveau Front populaire, qui représente "ce barrage et aussi cette capacité à travailler même si nous connaissons les divergences qui ont pu, à un moment, s'installer".

L'ex-président socialiste assure que les autres candidats potentiels au poste lui "ont tous demandé que je sois le candidat" de la gauche dans la 1re circonscription de Corrèze "compte tenu de la gravité de la situation". L'ex-président socialiste avait annonncé être candidat sous l'étiquette PS, soutenu par le Nouveau Front populaire, au quotidien La Montagne. Le PS a d'abord contesté auprès de France Télévisions avoir accordé l'investiture du PS à François Hollande, avant de "[prendre] acte" de la décision de la fédération PS de Corrèze d'investir l'ex-président socialiste, selon une déclaration sur X.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.