Vidéo Législatives 2024 : "Arrêtez de réduire ma parole au fait d'avoir un nom juif", lance l'eurodéputé Place Publique Raphaël Glucksmann

Invité vendredi de l'émission "C à Vous", sur France 5, l'homme politique a affirmé être "attaqué par des cercles insoumis" mais aussi "l'extrême droite juive".
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Raphaël Glucksmann, eurodéputé de Place Publique, face à des journalistes à Marseille, le 19 juin 2024. (JEREMY PAOLONI / AFP)

 Alors que la question de l'antisémitisme s'est placée au cœur de la campagne des élections législatives anticipées, Raphaël Glucksmann a dénoncé un "malaise profond" dans la société française, marqué par "la dégénérescence et la violence du débat public et du débat politique", vendredi 21 juin, sur le plateau de "C à Vous", sur France 5. 

Raphaël Glucksmann dit être "attaqué par des cercles insoumis comme étant sioniste et pro-Nétanyahou, alors que toute [sa] politique est de condamner celle de [Benyamin] Nétanyahou". "Sur les boucles Telegram de l'extrême droite juive, il y a mon numéro de téléphone portable qui circule et depuis ce matin, 6 heures, je reçois des dizaines et des dizaines d'appels et de SMS par heure sur le thème : 'Soyez maudit'", relate l'eurodéputé Place Publique alors qu'une femme lui a lancé cette phrase lors d'un tractage, selon des images diffusées dans l'émission jeudi dans l'émission "Quotidien".

"Arrêtez de réduire ma parole au fait d'avoir un nom juif ! Moi, je suis Français. J'agis, je pense, je me décide en tant que citoyen français (...). Je suis profondément outré par cette réduction permanente, dans un sens ou dans l'autre", a-t-il poursuivi.

En cas de triangulaires à l'issue du premier tour des législatives, Raphaël Glucksmann appelle les candidats du Nouveau Front populaire à se retirer au second tour des législatives s'ils sont arrivés troisièmes, afin de faire battre le Rassemblement national (RN). 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.