Résultats des législatives 2024 : François Ruffin plaide pour la création d'une "maison commune" à gauche

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 10 min
François Ruffin appelle à la création d'une "maison commune" à gauche
François Ruffin appelle à la création d'une "maison commune" à gauche François Ruffin appelle à la création d'une "maison commune" à gauche (FRANCE 2)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Le député de la Somme, qui a déjà annoncé qu'il ne siégerait pas avec LFI à l'Assemblée, évoque "une coopérative politique qui permettrait (...) qu'on avance ensemble et qu'on fasse cause commune".

Au lendemain du second tour des élections législatives où la gauche est arrivée en tête, François Ruffin a appelé, lundi 8 juillet, dans "L'Evenement" sur France 2, à la création d'une "maison commune" pour rassembler "tous ces gens" qui durant la campagne "sont partis avec un tract ou avec leur bulletin de vote", et "qui étaient Insoumis, communistes, socialistes, écologistes, sympathisants...". "Je pense qu'il faut qu'il y ait la possibilité de se retrouver sous un toit commun", a déclaré le député du Nouveau Front populaire, réélu dimanche dans la Somme.

François Ruffin a estimé que cette "maison commune" ne devait pas prendre la forme d'un parti politique et devait plutôt s'inspirer du modèle des "coopératives ouvrières" ou "coopératives agricoles". Le député, qui a déjà annoncé qu'il ne siégerait pas avec La France insoumise à l'Assemblée, évoque "une coopérative politique qui permettrait (...) qu'on avance ensemble et qu'on fasse cause commune".

"Ma famille, c'est la gauche", a précisé l'élu, interrogé sur la présence éventuelle ou non de personnalités issues d'Ensemble ou des Républicains dans ce rassemblement. "Ça ne veut pas dire que j'exclus, que je ne dialogue pas, que je ne parle pas avec tout le monde". "Dans une circonscription où 47% des électeurs votent pour le RN (...), vous devez parler avec tout le monde", a-t-il poursuivi. "Ma famille politique c'est la gauche, mais la gauche large", a-t-il insisté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.