Percée du RN : "Madame Le Pen peut dire merci Macron", estime Alexis Corbière

Le député Nupes (LFI) dénonce "l'irresponsabilité" de certains candidats qui ont fait que "l'électorat macroniste" ne sait "plus faire la différence entre l'extrême droite et ceux qui portent des valeurs humanistes".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Alexis Corbière, député Nupes (LFI), le 20 juin 2022 sur France Inter. (FRANCEINTER / RADIO FRANCE)

"Madame Le Pen peut dire merci Macron, le promoteur du Rassemblement national", ironise lundi 20 juin sur France Inter, Alexis Corbière, député Nupes (LFI) élu dès le premier tour des législatives dans la septième circonscription de Seine-Saint-Denis. Il réagissait au score du Rassemblement national qui remporte 89 sièges. "Il y a un responsable ou des responsables, c'est l'équipe qui dirige aujourd'hui la macronie", estime-t-il. "Quand vous expliquez que les idées que l'on porte sont les mêmes que celles du Front national, voire même pire, cela fabrique 89 députés du RN", critique le député de la Nupes.

>> Résultats du second tour des législatives : suivez notre direct.

Alexis Corbière dénonce "l'irresponsabilité" des candidats Ensemble! dans les 61 circonscriptions où la coalition de la gauche était opposée au RN au second tour. "Dans 57 cas, il n'y a pas eu de prise de position claire qui disait qu'il ne fallait pas une voix pour le RN", déplore-t-il, prenant comme exemple le cas de Jean-Michel Blanquer, ancien ministre de l'Éducation nationale, qui a été défait dès le premier tour dans le Loiret "et qui a renvoyé tout le monde dos à dos".

"Les pires grossièretés" contre la Nupes

"Leur stratégie folle vise à nous diaboliser pendant des semaines pour nous empêcher de progresser", considère Alexis Corbière, dénonçant "les pires caricatures", "les pires grossièretés" formulées à l'égard de la Nupes. Il regrette que certains candidats se soient faits "traiter d'anarchiste d'extrême gauche" ou "d'antisémite".

Pour le député de la coalition de la gauche, "ces folies se diffusent dans la société", poussant "l'électorat macroniste à ne plus faire la différence entre l'extrême droite et ceux qui portent des valeurs humanistes". "C'est le bilan d'une stratégie politique terrible et inquiétante pour le pays", estime Alexis Corbière.

La coalition de la gauche a remporté 133 sièges, alors que la majorité présidentielle Ensemble! en compte 245 et le Rassemblement national donc 89. "Nous sommes le premier groupe d'opposition à l'Assemblée, la première force d'opposition indiscutablement", affirme Alexis Corbière. Ce qui est exact si l'on considère la Nupes dans son ensemble. Mais le score du RN, obtenu sans alliances, le propulse en fait premier parti politique d'opposition de l'Assemblée. Le député LFI appelle donc ses alliés à "travailler à construire un inter-groupe cohérent" avec l'ensemble des candidats de la Nupes, écologistes, communistes, socialistes et insoumis. "Pas d'entourloupe. Ce serait une folie de se diviser alors que nous nous sommes présentés aux Français sous la même étiquette, ceux qui nous ont fait confiance ne comprendraient pas", avertit-il. "Ça fera le jeu du RN et ce sera applaudi par la macronie."

Enfin, à la question "qui pour devenir chef de file de la Nupes à l'Assemblée ", Alexis Corbière appelle à la patience. "Permettez qu'on se retrouve dans une même salle, qu'on se découvre, que nous discutions et que démocratiquement nous décidions de tout ça", indique-t-il. Sans donner plus de précision, le député formule seulement "le vœu que ce soit une femme", en référence notamment à Mathilde Panot, la présidente du groupe LFI à l'Assemblée nationale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité des Elections Législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.