Législatives partielles : la droite et la gauche se partagent les six circonscriptions en jeu

Comme au premier tour, l'abstention a de nouveau été très forte. Elle a oscillé entre 81 et 84% dans les circonscriptions hors Ile-de-France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'Assemblée nationale à Paris, le 15 juin 2020. (MAXPPP)

La gauche et la droite se sont partagées, dimanche 27 septembre, six sièges de députés lors du second tour des élections législatives partielles – pour lequel La République en marche n'avait pas réussi à qualifier de candidats. Comme au premier tour, l'abstention a été très forte. Elle a oscillé entre 81 et 84% dans les circonscriptions hors Ile-de-France.

Dans le Maine-et-Loire, la Seine-Maritime, le Haut-Rhin, le Val-de-Marne, les Yvelines et à La Réunion, les votants devaient départager douze candidats allant du RN aux écologistes. A l'issue de ce scrutin, les bancs LR de l'Assemblée se garniront d'un député supplémentaire grâce à la victoire revendiquée de Philippe Benassaya dans les Yvelines.

Aucun nouvel élu écologiste

Dans les autres circonscriptions, les couleurs politiques des vainqueurs sont les mêmes qu'au début du quinquennat. A Colmar et Neuf-Brisach (Haut-Rhin), dans une circonscription traditionnellement ancrée à droite, le candidat LR Yves Hemedinger, qui était arrivé assez largement en tête au premier tour, s'est facilement imposé face à l'écologiste Frédéric Hilbert (63,67% contre 36,33%). 

Dans la 3e circonscription du Maine-et-Loire, la candidate LR Anne-Laure Blin n'a pas laissé échapper son siège de députée qu'elle détient depuis les débuts de la Ve République. Elle l'emporte avec 61,1% sur fond de participation famélique (16%) face à la candidate d'union de la gauche Daphné Raveneau.

Dans la 9e circonscription du Val-de-Marne, les guerres fratricides à gauche ont tourné à l'avantage de la candidate PS Isabelle Santiago, dont le camp a revendiqué l'élection avec environ 58% des suffrages, face à Sandra Regol, secrétaire nationale adjointe d'Europe Ecologie-Les Verts.

Enfin, dans la 5e circonscription de Seine-Maritime, le candidat socialiste Gérard Leseul a été élu au second tour avec 71,61% des voix face au RN Jean-Cyril Montier. Dans la deuxième circonscription de La Réunion, Karine Lebon, à la tête d'une liste d'union de la gauche, l'a largement emporté (71,96%) sur son adversaire soutenue par la droite, Audrey Fontaine (28,04%).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.