Législatives : Marisol Touraine lâchée par une partie des socialistes de sa circonscription

Une soixantaine de cadres et de militants du PS ont signé un "appel" à ne pas voter pour l'ancienne ministre lors des élections législatives. Joints par franceinfo, ils confient leur "amertume" de voir Marisol Touraine faire campagne pour la "majorité présidentielle" d'Emmanuel Macron.

Marisol Touraine quitte le palais de l\'Elysée, à Paris, le 25 janvier 2017.
Marisol Touraine quitte le palais de l'Elysée, à Paris, le 25 janvier 2017. (CITIZENSIDE / YANN KORBI / AFP)

La guerre est ouverte dans les rangs socialistes d'Indre-et-Loire. Une soixantaine de cadres et militants socialistes ont décidé de publier, lundi 22 mai, un appel à ne pas voter pour Marisol Touraine, candidate aux législatives dans la 3e circonscription, et "à porter leurs votes (...) sur les candidats fidèles aux valeurs de la gauche et de l’écologie"Leur initiative est motivée par la volonté de l'ancienne ministre de la Santé de faire campagne sous l'étiquette "majorité présidentielle". 

La fédération PS d'Indre-et-Loire a également décidé de lancer une procédure d'exclusion à son encontre, rapporte France Bleu Touraine, même si son cas devra être tranché au niveau national.

"On en parle depuis quelques jours, mais quand on a vu son matériel électoral, où elle se départit des couleurs et du logo du PS, on a décidé d'accélérer", explique à franceinfo Emilie Delcher, secrétaire fédérale socialiste en charge de la campagne du PS pour le département. Marisol Touraine, qui n'a pas de candidat En marche ! investi en face d'elle, a dévoilé ses affiches de campagne où les symboles du Parti socialiste sont remplacés par la simple mention de "la majorité présidentielle avec Emmanuel Macron".

"On s'est fait rouler dans la farine"

"On peut parler de gâchis, on est vraiment déçus, il y a un vrai sentiment d'amertume", confie Emilie Delcher, qui ne milite pas sur la circonscription de l'ex-ministre. Lionel Jeanjeau, secrétaire de la section PS de Saint-Avertin, située sur les terres de Marisol Touraine, est aussi en colère : "On a l'impression de s'être fait rouler dans la farine. Elle nous a tenu un discours très mobilisateur dans la campagne, puis elle s'est rapprochée d'Emmanuel Macron." Ce militant souligne que l'ancienne ministre a bien attendu vendredi soir, après la clôture des inscriptions pour les candidatures, pour se déclarer candidate de la majorité présidentielle : "On a l'impression d'avoir été un peu manipulés." 

Lionel Jeanjeau appelle désormais à voter à titre personnel pour la candidate EELV : "J'estime que nos valeurs ne sont plus représentées, puisque Marisol Touraine a rejoint les couleurs d'Emmanuel Macron". Il estime que, sur la circonscription, la moitié des militants au moins ont lâché l'ancienne ministre. "Elle a dépassé les limites, enchaîne Lionel Jeanjeau, elle a sollicité une investiture scialiste et maintenant elle veut faire campagne pour la majorité présidentielle."

Elle est lâchée par un certain nombre de militants, je pense qu'elle apparaît assez isolée.Emilie Delcherà franceinfo

Contactée par France 3, Marisol Touraine refuse de son côté toute idée de trahison de son parti : "Je ne crois pas que ce soit en disant  'on est dans l'opposition' qu'on permette à notre pays d'avancer. Je suis convaincue que, y compris pour la gauche, il faut prendre ses responsabilités et je veux que tout le monde fassse en sorte de donner de la confiance, donner de l'optimisme, donner de l'élan à notre pays qui en a envie.