Législatives : Jean-Christophe Cambadélis fait campagne sur une palette à Paris... et inspire les internautes

Le début de campagne du premier secrétaire du Parti socialiste a suscité quelques moqueries.

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, le 17 mars 2017 à Paris.
Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, le 17 mars 2017 à Paris. (CHARLES PLATIAU / AFP)

Son début de campagne n'est pas passé inaperçu. Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, est candidat à sa réélection aux législatives des 11 et 18 juin dans la 16e circonscription de Paris. Le député sortant est donc allé à la rencontre des électeurs dans les rues du 19e arrondissement, jeudi 11 mai, à l'occasion d'un "stand-up".

Son équipe a partagé sur Twitter des photos de cet événement de campagne. On y voit le patron du PS s'adresser à une poignée de passants, juché sur une palette en bois peinte en rouge vif, installée sur un bout de trottoir. Une posture inhabituelle pour un ténor de la politique.

"Radeau de la Méduse" ou "Titanic"

L'image d'un Jean-Christophe Cambadélis seul sur sa palette a inspiré certains internautes, qui y ont vu là un rappel de la célèbre toile peinte par Théodore Géricault au XIXe siècle, Le Radeau de la Méduse. Comme une allégorie du PS, naufragé après le retentissant échec de Benoît Hamon à la présidentielle et la tentation de plusieurs de ses élus de rejoindre le camp du président élu, Emmanuel Macron.

Autre variation autour du thème du naufrage : Jean-Christophe Cambadélis se retrouve seul à la dérive sur sa palette en plein océan, alors que le Titanic sombre à l'arrière-plan.

Sur son trottoir, le candidat fait inévitablement penser à un artiste de rue, estiment d'autres internautes. Une guitare à la main, reprenant une chanson de Zaz, éclipsé par les Inconnus déguisés en chanteurs péruviens... Voilà Jean-Christophe Cambadélis affublé d'un autre costume.

Il "n'a pas froid aux yeux", défend une militante

Jean-Christophe Cambadélis "n'a pas froid aux yeux"défend une membre de son équipe de campagne, jointe par franceinfo, qui explique que le candidat prend la parole sans tracter en amont pour battre le rappel des sympathisants. Et ce n'est pas nouveau. "Il utilise des palettes de chantier depuis 1997" et sa première élection à la députation à Paris. "La seule différence avec la dernière campagne, en 2012, c'est que cette fois la palette est rouge." Une couleur choisie parce qu'elle attire le regard.

Et elle l'assure : on n'a pas fini de voir le patron du PS et sa palette rouge dans les rues du 19e arrondissement. "Après ses visites aux habitants, aux commerçants ou aux acteurs locaux, Jean-Christophe Cambadélis fait deux stand-up dans la journée", détaille-t-elle. Et ce malgré les railleries et les détournements qu'une telle image lui vaut.