Législatives 2022 : Marine Le Pen annonce qu'elle "ne reprendra pas la tête" du RN pour se consacrer à la présidence de son groupe parlementaire

C'est Jordan Bardella qui dirige le parti d'extrême droite depuis le début de la campagne présidentielle.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marine Le Pen à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), le 19 juin 2022. (DENIS CHARLET / AFP)

Elle se concentre sur l'Assemblée nationale. Lors d'une allocution sur BFMTV depuis son fief à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) lundi 20 juin, Marine Le Pen a déclaré qu'elle ne reprendrait pas la présidence du parti, après son score historique dimanche. Pour rappel, elle l'avait laissée à Jordan Bardella depuis le début de la campagne présidentielle. "Je ne reprendrai pas la tête du RN. Je me concentrerai sur la présidence de ce très grand groupe", a déclaré la finaliste d'extrême droite à l'élection présidentielle, "surprise" par le nombre de députés RN – 89, un record – élus dimanche soir au second tour des législatives, alors qu'elle en espérait environ 60.

>> Résultats, projections, réactions... Suivez notre direct au lendemain du second tour des législatives

L'ex-présidente du RN ne souhaite pas en rester là. Toujours sur BFMTV, elle revendique également d'importantes prérogatives au Palais Bourbon : "Nous sommes le premier groupe d'opposition. Nous demanderons bien sûr la présidence de la commission des Finances, une vice-présidente de l'Assemblée... Nous ne transigerons en rien !"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité des Elections Législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.