Législatives 2022 : la dernière ligne droite avant le premier tour, journal de campagne du jeudi 9 juin

Publié
Législatives 2022 : la dernière ligne droite avant le premier tour, journal de campagne du jeudi 9 juin
France 3
Article rédigé par
C. Motte, J.Nény, J.Weyl, J. Dhib - France 3
France Télévisions

Il ne reste plus que quelques jours avant le premier tour des élections législatives. La journaliste Caroline Motte, présente sur le plateau du 12/13, jeudi 9 juin, détaille comment les candidats abordent cette dernière ligne droite.

À quelques jours du premier tour des législatives, Élisabeth Borne et Jean-Luc Mélenchon étaient dans le Calvados. La Première ministre s’est rendu chez les commerçants à Vire tandis que le leader des Insoumis tenait un grand meeting à Caen. Marine Le Pen, elle, était à Perpignan pour soutenir les candidates du Rassemblement national et lancer un appel à la mobilisation.

Certains députés changent de bord politique

Selon un sondage, à trois jours du premier tour, la Nupes obtiendrait 28% des intentions de vote, juste devant la majorité présidentielle qui recueillerait 27%. La Nupes pourrait donc emporter 175 à 215 sièges, et la majorité 260 à 300. De son côté, "hier Emmanuel Macron était en banlieue parisienne pour évoquer la jeunesse et aujourd’hui, il se trouve dans le Tarn pour parler sécurité", détaille la journaliste Caroline Motte. Pour les législatives, certains députés ont décidé de changer de couleur politique. "Les déçus du macronisme qui ont choisi de rejoindre la Nupes, c’est le cas du député du Val d’Oise Aurélien Taché et du mathématicien Cédric Villani", poursuit-elle. Mais c’est du côté des Républicains qu’on compte le plus de transferts. Guillaume Peltier a rejoint Reconquête et "3 autres LR ont choisi de rejoindre la majorité présidentielle pour maximiser leurs chances de victoire", indique la journaliste.

Damien Abad fait campagne à bas bruit. Si le ministre des Solidarités reste favori pour être réélu chez lui dans la 5e circonscription de l'Ain, aux élections législatives, son image est écornée. En cause : des accusations de viol qu'il conteste. La justice n'a pas ouvert d'enquête à ce stade, faute de plainte. S'il perd dans l'Ain, Damien Abad, comme tous les ministres, devra démissionner du gouvernement, et disparaîtra de la scène politique.

Si vous ne pouvez pas vous rendre aux urnes les 12 et 19 juin, il vous reste encore un peu de temps pour faire votre procuration. Il vous suffit de remplir le formulaire en ligne, puis vous rendre dans un commissariat de police, une gendarmerie ou un consulat pour faire valider votre demande. Vous avez jusqu’à la veille du scrutin pour la faire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.