Législatives 2022 : Jean-Luc Mélenchon appelle ses partenaires de gauche à sortir de la "culture permanente de la défaite"

Le leader de La France insoumise se dit "optimiste" sur la possibilité de trouver un accord entre les partis de gauche pour les élections législatives. Mais il déplore que les autres formations "se laissent absorber par leurs enjeux internes".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Luc Mélenchon, leader du parti La France insoumise, à Paris, le 29 avril 2022. (THOMAS COEX / AFP)

"Pour certains de nos partenaires, gagner, c'est une chimère." Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France insoumise, a appelé les autres formations de gauche à sortir de "la culture permanente de la défaite" pour trouver un accord en prévision des élections législatives, dans une interview au Journal du dimanche publiée vendredi 29 avril.

>> Suivez l'actualité des élections législatives dans notre direct.

Le troisième homme de l'élection présidentielle regrette que les partis de gauche avec lesquels LFI a engagé des négociations (Europe Ecologie-Les Verts, le Parti socialiste, le Parti communiste français et le Nouveau parti anticapitaliste) "se laissent absorber par leurs enjeux internes""La proximité du congrès d'EELV et leur mode interne d'organisation compliquent la tâche", affirme-t-il. Il fait aussi référence, en creux, à la suspension des négociations par le PS, où certains grands élus et un courant minoritaire refusent un accord avec LFI. "De la même façon, il y a un écart entre ce que nous dit la délégation communiste et ce que déclare Fabien Roussel", affirme Jean-Luc Mélenchon.

"Pas de tambouille électorale"

Jean-Luc Mélenchon se dit tout de même "optimiste". Le député des Bouches-du-Rhône reconnaît que le plan proposé par LFI "n'est pas un accord comme un autre : c'est un accord sur une stratégie, sur un programme et un mode de fonctionnement collectif. Pas une tambouille électorale". "Nous leur proposons une bataille pour gagner. C'est fédérateur, non ? Il faut qu'ils sortent de la lose" et "assument la volonté de gagner", s'exclame-t-il.

Il "met en garde" les autres responsables de gauche, que certains ont accusé d'avoir empêché LFI d'accéder au second tour de l'élection présidentielle en maintenant leur candidature : "Les gens n'accepteront pas deux fois de se faire voler la victoire par ceux qui refuseront de construire cette nouvelle majorité. L'Union populaire a rassemblé deux fois plus d'électeurs que l'ensemble des autres composantes de la gauche et cinq fois plus que chacune d'entre elles."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité des Elections Législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.